Brésil : Les féministes fêtent la légalisation de l’avortement

L’interruption volontaire de la grossesse (IVG) devient légale au Brésil jusqu’à la 14e semaine de la grossesse. La loi a été adoptée par le congrès 30 décembre 2020.

L’avortement qui était jusque là interdit au Brésil, devient légal. Cette décision est le fruit de deux ans de lutte des militantes féministe pour le droit à l’avortement.

Sorties nombreuses devant le congrès brésilien pour assister au vote du projet de loi du gouvernement sur la légalisation de l’avortement, les féministes ont scandé « Avortement légal à l’hôpital », jusqu’à l’adoption de la loi par les sénateurs avec 38 voix pour et 29 voix contre.

Comme si le pays venait de remporter sa 6e coupe du monde de football, la joie des féministes étaient débordante à l’annonce de l’adoption de la loi. « L’Argentine est un pays un peu plus juste à présent… Il reste encore beaucoup de choses à faire, mais c’est déjà un pas immense ! L’avortement est un droit basique des femmes qui aurait dû être reconnu dans la toute première Constitution de notre pays ! », s’est exprimée une féministe du nom de Magdalena au micro de RFI.

Il faut retenir qu’avant l’adoption de cette loi, l’avortement était beaucoup pratiqué clandestinement au Brésil. 38 000 femmes étaient chaque année hospitalisées à cause des avortements pratiqués dans de mauvaises conditions.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page