Elections en Guinée : Les électeurs craignent une crise post-électorale (AFP)

Les élections en Guinée se sont déroulés ce dimanche 18 octobre 2020 dans un climat plus ou moins calme. Cependant, les électeurs craignent une crise après proclamation des résultats alors que le pays a déjà subi des contestations meurtrières contre un éventuel troisième mandat du sortant Alpha Condé, explique l’Agence France-Presse.

Les bureaux de vote ont fermé à 18 h, quelques dizaines de personnes se sont postés à quelques mètres du bureau pour écouter le décompte des bulletins. Selon l’AFP, des incidents sans extrême gravité ont été rapportés de province et de premières irrégularités dénoncées par l’opposition.

Toutefois, ce que le peuple guinéen crains le plus, c’est surtout la publication des résultats, nous a indiqué l’AFP. Les Guinéens envisagent avec appréhension une crise post-électorale tant l’animosité et la méfiance sont grandes entre les camps des deux principaux candidats. L’issue du scrutin est incertaine et le pays coutumier risque de vider les antagonistes politiques dans le sang, a ajouté l’agence d’information.

Le ministre de la sécurité Albert Damantang Camara a confié à l’AFP que le premier tour s’est déroulé sans incident majeur malgré de petits problèmes avec la distanciation sociale par rapport à la Covid-19 et quelques retards d’ouverture des bureaux.

Il faut noter qu’un second tour est prévu pour le 24 novembre 2020 s’il devait avoir lieu.

Wendnekôta Gédéon Sango (stagiaire)

Source : AFP

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page