France : Un professeur d’histoire décapité par un terroriste (RFI)

Pour avoir montré des caricatures du Prophète  Mahomet en classe à l’occasion d’un cours sur la liberté d’expression, un professeur d’histoire du collège Bois d’Auche en France a été décapité hier vendredi 16 octobre, a informé le Figaro.

Le parquet national antiterroriste a été saisi de l’affaire et a ouvert une enquête pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Dans un article publié ce samedi 17 octobre, Radio France International dit apprendre du Figaro qu’un équipage de la brigade anticriminalité a été appelé pour un individu suspect rôdant autour de l’établissement scolaire avec un couteau de cuisine long de 20 centimètres à la main. Après avoir tenté de calmer en vain, l’assaillant a été abattu après avoir crié ‘’Allah Akbar’’, a précisé le Figaro. La police a ensuite retrouvé le corps du professeur décapité à seulement 200 m plus loin en pleine rue.

Le jour de son cours, le professeur avait pourtant demandé aux enfants musulmans de sortir afin d’éviter d’être choqué, nous apprend Le Parisien. Le média français a à cet effet réalisé une interview sur Nordine, un parent d’élèves dont les deux enfants sont scolarisés dans le collège. « Je ne peux pas croire que le prof de mon fils se soit fait couper la tête… Moi-même musulman, je suis encore plus choqué… Quelqu’un est mort pour avoir montré un dessin », a confié Nordine au micro de Le Parisien.

Wendnekôta Gédéon Sango (stagiaire)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page