Conseil de discipline du MENAPLN : Le ministre Stanislas Ouaro n’a pas tout dit (Bassolma BAZIE)

Convoqué en conseil de discipline le 21 septembre 2020, Bassolma BAZIE a été informé par une correspondance du ministre de l’éducation nationale de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) le 30 septembre 2020 d’être reconnu coupable par le conseil de discipline pour « Refus d’exercer le volume horaire hebdomadaire établi par le censeur du Lycée Philippe Zinda Kaboré ». Dans un écrit parvenu à Faso7, Bassolma BAZIE est revenu sur la correspondance du ministre Stanislas Ouaro en posant des interrogations sur le fait que le ministre n’a pas révélé certaines recommandations faites par le Conseil de discipline dans sa décision.

Après analyse et avoir reconnu que Bassolma BAZIE a agit conformément à la convention 87 de l’OIT, la Charte Africaine sur la fonction publique, la constitution du 2 juin 91, la loi 081, l’arrêté num. 2017-001/PM/CAB du 23 janvier 2027, et après avoir aussi reconnu que l’État a manqué à ses devoirs de respect des textes et de ses engagements d’où ces recommandations faites par le conseil de discipline :

  1.  » Le Conseil de discipline recommande la prise de décret relatif aux modalités de désignation des bénéficiaires de la mise à disposition auprès des organisations syndicales, en application de l’article 121 de la loi num.081-2015/CNT du 24 novembre 2015 portant statut général de la Fonction Publique d’État.
  2. En outre, des dispositions relatives aux allègements du volume horaire des agents exerçant des missions particulières en sus de leurs obligations professionnelles dans les établissements d’enseignement pourraient être prises. »

Malgré tout on te déclare coupable sans sanction!

Pourquoi le Ministre ne rappelle t’il pas ces recommandations dans la notification rendue publique ??

Pourquoi refuser la sonorisation et la transmission en direct du CD et c’est une notification que l’on s’empresse à faire lire sur des plateaux de télévision ??

C’est dommage pour l’État de droit et la démocratie !

Bassolma BAZIE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité