Burkina Faso : « la question de l’emploi des jeunes est une bombe » (Yumanli LOMPO)

Le traditionnel point de presse hebdomadaire du chef de file de l’opposition politique du Burkina (CFOP/BF) a eu lieu ce 22 septembre 2020 au siège de l’institution. L’épineuse question de l’emploi des jeunes a été abordée par les conférenciers.

1 290 000 candidats composent les concours de la fonction publique cette année pour près de 4700 postes à pouvoir. Soit 1 poste pour plus de 270 candidats. Le CFOP/BF estime que ces chiffres sont complètement en contradiction avec la promesse faite par le président du Faso en matière d’emploi des jeunes, lors de sa prise du pouvoir. Selon Yumanli LOMPO, Président du PNDS, Roch Kaboré avait promis la création de 650.000 emplois durant son mandat.

Pour le CFOP/BF, la recherche d’emploi sans succès a provoqué un grand désespoir chez les jeunes. « Le désespoir a gagné la jeunesse burkinabè. Les diplômés continuent de sortir des écoles et des universités par centaines de milliers chaque année, pendant que le pouvoir du MPP ferme les robinets de l’emploi et de l’auto-emploi », a déclaré le président du PNDS.

Pour le chef de file de l’opposition du Burkina, la question de l’emploi des jeunes est une question sensible avec beaucoup d’enjeux et qui doit être considérée comme une priorité afin de ne pas voir les jeunes se laisser embarquer par les forces armées terroristes. «L’Opposition politique le dit tout net : La question de l’emploi des jeunes est une bombe qui ne tardera pas à exploser, si on n’y prend garde. Beaucoup de jeunes qualifiés et diplômés iront se jeter dans les bras des ennemis, ou s’adonneront à des activités illicites et dangereuses, si on continue de leur fermer les issus de secours », a alerté Yumanli LOMPO.

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page