Affaire Bassolma Bazié au Burkina Faso : « La question qui se pose n’est pas une question de monsieur BAZIE (Me Prospère Farama)

Après avoir été reporté le 17 septembre 2020, la comparution de Bassolma BAZIE devant le conseil de discipline du ministère de l’éducation nationale de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) a eu lieu ce 21 septembre 2020.

L’entrée de l’ex DRINA a été envahie ce 21 septembre par les militants syndicalistes du Burkina. Ils sont venus tous pour apporter leur soutien à celui-là qui est surnommé « Le général », à savoir Bassolma BAZIE.

Débuté à 09 heures, c’est à 12 que le conseil a pris fin. Bassolma Bazié qui est entendu pour « refus de respecter le volume d’heures hebdomadaire », n’a pas placé un mot à sa sortie. C’est son avocat, Me Prospère Farama qui pris la parole pour expliquer tout ce qui s’est passé avec les membres du conseil.

Suivre la réaction de Me Prospère Farama dans la vidéo ci dessous ⇓⇓⇓

Faso7

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page