Burkina Faso : Le ministère des Mines et des Carrières en mode transparence

Le ministre des Mines et des Carrières, Oumarou Idani a procédé au lancement d’une caravane de presse ce jour 11 septembre 2020 à Bobo-Dioulasso. A travers cette activité, le ministère des Mines et des Carrières veut mieux s’ouvrir à l’extérieur afin de mieux faire connaitre son fonctionnement dans un soucis de redevabilité et de transparence.

Selon le ministre Oumarou Idani, la gestion de son département est victime d’une mauvaise perception. C’est pour pallier cela qu’il a été organisée une caravane de presse en marge du mois de redevabilité organisé par le ministère qui a débuté le vendredi Septembre 2020 à Ouagadougou.

En plus de la mauvaise perception dont est victime son ministère, Oumarou Idani a fait savoir que son département n’a pas échappé comme la majorité des départements ministériels aux difficultés liées au terrorisme ainsi que la pandémie de Covid-19.

Photo d’illustration de l’or

Cette caravane de presse exprime donc selon le ministre, la volonté de son département de s’ouvrir aux populations par le biais des journalistes. « La caravane doit constituer pour vous les journalistes, une occasion pour toucher du doigt les performances obtenues dans le secteur minier et d’en faire la promotion à travers vos papiers et vos reportages », s’est adressé Oumarou Idani aux 30 journalistes participant à la caravane.

5ème producteur d’or sur le continent

La première grande performance du Ministère des Mines et des Carrières est le fait que le Burkina Faso est devenu le 5eme producteur d’or sur le continent après le Ghana, l’Afrique du Sud, le Soudan du Nord et le Mali et l’or a pris la première place au coton en termes de produits d’exportations. En guise d’exemple d’acquis engrangés par son ministère, le ministre des Mines et Carrières a fait savoir que d’énormes performances ont été réalisées de 2016 à 2020.Selon lui, 10 mines industrielles sont entrées en production, portant à 17 le nombre des mines en activité actuellement au Burkina Faso et 800 sites artisanaux miniers sont également actifs actuellement . Aussi, 214,4 tonnes d’or ont été produites soit une progression allant de 38,5 tonnes en 2016 à 52,6 en 2018.Toujours en termes d’acquis, le secteur minier contribue à hauteur de  10,85% à la formation du PIB et en terme de recettes budgétaires, les mines ont mobilisé 944 milliards de FCFA avec une progression allant de 190 milliards en 2016 à 276 milliards en 2019.Dans le cadre du financement des projets de développement local, le ministre a laissé entendre que 20 milliards de FCFA sont débloqués chaque année et les emplois directs et indirects qui était moins de 10 000 à 51 000 en 2019 etc.

Les journalistes des différents médias burkinabè pendant le lancement de la caravane

Ces acquis engrangés qui ne constituent que des exemples ont été réalisés malgré certaines difficultés. Cette caravane devrait par ailleurs donc permettre aux journalistes d’apprécier ces difficultés et d’en faire des remarques « objectives » a exhorté Oumarou Idani.

Cette caravane qui a débuté ce 11 septembre va se poursuivre jusqu’au 16 septembre 2020 et sera marquée par des communications et des visites guidées sur des sites miniers.

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page