Japon : Le Premier ministre démissionne pour raisons de santé

À 65 ans, le Premier ministre, Shinzo Abe, a annoncé ce vendredi 28 août lors d’une conférence de presse son intention de démissionner en raison de problèmes de santé. Deux visites récentes à l’hôpital ont soulevé des spéculations sur sa capacité à se maintenir au pouvoir.

Shinzo Abe  a été rattrapé par son ancienne maladie chronique intestinale qui « risque de s’aggraver », a indiqué Shinzo Abe, il veut ainsi éviter de « perturber la scène politique nationale ».

« Je ne peux pas être Premier ministre si je ne peux pas prendre les meilleures décisions pour le peuple. J’ai décidé de démissionner de mon poste », a déclaré Shinzo Abe, 65 ans, lors d’une conférence de presse, expliquant subir un retour de son ancienne maladie chronique, la rectocolite hémorragique ou colite ulcéreuse.

Visiblement ému et en s’inclinant devant les caméras, Le Premier ministre s’est aussi dit « profondément désolé » envers le peuple japonais de quitter son poste environ un an avant la date initialement prévue et en pleine crise du coronavirus.

« Je vais continuer à remplir fermement mes fonctions jusqu’à ce qu’un nouveau Premier ministre soit nommé », a précisé le chef du gouvernement.

Son successeur sera très vraisemblablement le vainqueur d’une nouvelle élection pour la présidence du Parti libéral-démocrate (PLD), la formation dont Shinzo Abe est actuellement le chef.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page