Ecobag : un sac artistique pour protéger l’environnement

Makamssa Salla Yago est une artiste burkinabè aux multiples talents. Elle est animatrice radio, chanteuse, peintre et aussi entrepreneure. Avec sa marque de vêtements et accessoires  »Dawla », elle allie l’art à l’utile et entend faire sa part pour la sauvegarde de l’environnement. Ainsi, elle vient de lancer une ligne de sacs réutilisables pour les courses quotidiennes, aussi pratiques qu’artistiques.

L’idée de créer Ecobag, selon Makamssa, lui est venue après le constat que « nous utilisons beaucoup le sachet plastic dans notre quotidien, pour les petites courses, le marché… Et arrivé à la maison, ces sachets vont à la poubelle. Du coup ils se retrouvent à encombrer l’environnement. » Elle a alors imaginé un sac qui permettrait de faire les courses, qui ne laisserait pas passer l’eau au travers pour mouiller l’intérieur, et qui pourra bien conserver les courses. Un produit qui contribuera à diminuer la pollution aux sachets plastiques.

Makamssa, artiste aux divers talents, créatrice de Ecobag

Ecobag, un sac écologique unique

Le sac en tissu est donc apparu comme une belle alternative. L’artiste y apportera alors une particularité, qui est la peinture à la main. « En plus je mets une couche de plastic biodégradable à l’intérieur pour assurer l’imperméabilité. Ainsi le sac se conserve longtemps », précise-t-elle.

Makamssa conçoit les modèles du sac et fixe les caractéristiques. Mais comme elle ne s’y connait pas en couture, elle confie la manufacture à une équipe qui l’accompagne.

Cependant, chaque sac est unique car l’artiste s’applique à poser la peinture de décoration elle-même. Ceux qui l’utiliseront peuvent alors se sentir uniques et plus particuliers, tout en sauvant la nature de plusieurs sachets plastiques à jeter.

https://www.facebook.com/1888031464816337/posts/2918728055080001/

Makamssa à fond dans la peinture.

Mariée et mère de trois enfants, Makamssa trouve le moyen de profiter des nombreux arts qui font son portefeuille. Elle essaie de tirer son épingle du jeu de la vie quotidienne. Cependant elle porte un amour particulier pour l’art du pinceau.

Elle dit avoir été adoptée par la peinture : « C’est vrai que je suis très inspirée artistiquement, je fais des recherches sur l’art, tout ce qui est original, qui sort de l’ordinaire… Mais pour la peinture, je dirais que c’est elle qui m’a adoptée. Je me sens très bien lorsque je peins. » C’est donc la raison pour laquelle elle est engagée à fond dans cette discipline, et essaie de l’introduire dans ses autres activités.

Makamssa posant avec un de ses tableaux à l’exposition  »Wékré »

Le public a d’ailleurs eu l’occasion d’admirer ses tableaux lors de l’exposition  »Wékré » qui s’est déroulée au Parc Urbain Bangr-Weogo en juillet 2020. Elle a aussi participé aux  »Pinceaux de l’intégration », une exposition qui a regroupé les œuvres d’une dizaine de peintres burkinabè et trois maliens, en début août 2020 à l’ANAPAP (Ouagadougou).

Porter  »Dawla » pour s’attirer une bonne aura ?

Un T-shirt Dawla de la nouvelle collection

Dawla signifie « bonne aura ». La créatrice de la marque la définie comme « la chance, ce qui nous attire toutes les bonnes et belles choses. » Pour elle, Dawla fait une symbiose intelligente de la peinture au vêtement. Pour les produits Dawla, dont les T-shirts et les sacs Ecobags, les motifs sont d’abords peints à la main avant d’être portés sur le textile. Cela fait de celui qui l’arbore une personne unique, originale et précieuse, puisque portant une œuvre d’art.

Pour les T-shirts de la marque Dawla, une nouvelle collection est lancée ce jeudi 20 août 2020. Un lancement qui est accompagné d’un jeu qui permettra aux internautes de gagner des T-shirts et sacs. Pour y participer il vous suffira de vous rendre sur la page Facebook de Dawla et suivre les instructions.

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page