Burkina Faso : Mahamadi Kouanda suspendu pour 06 mois du CDP

Ceci est une déclaration du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP).

« Le 18 juillet 2020, le Bureau Politique National du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), a tenu sa soixante huitième (68ème) session ordinaire au siège du Parti sis  avenue Kwamé N’krumah à Ouagadougou.

Au nombre des délibérations, le Bureau Politique National a décidé de la suspension  de  Kouanda Mahamadi Lamine, KY Césaire, OUEDRAOGO Valentin, ZAN Adissa, TOE Ousmane, DONDIRE  Anassé, KOURAOGO Inoussa des organes et instances  du Parti ainsi que de la qualité de membres pour une période de  six (06) mois à compter du 18 juillet 2020, pour non respect des textes, des orientations du président d’honneur, récidive et indiscipline.

Le CDP informe toutes ses militantes, ses militants et sympathisants que le Parti est une organisation démocratique et républicaine où la discipline est de rigueur  et qui n’a de but que le bien-être des populations du Burkina Faso.

Il invite ses militantes ses militants et sympathisants à rester sereins et mobilisés pour la réussite de l’investiture de son Candidat le 26 juillet 2020 au palais des sports de Ouaga 2000.

Les populations du Burkina Faso ont soif de paix, de dignité et de prospérité. C’est le devoir du CDP de répondre avec efficacité et efficience à toutes les attentes de nos populations par sa victoire le 22 novembre 2020″.

Ensemble nous vaincrons.

Démocratie – Progrès – Justice

                              Ouagadougou, le 18  juillet 2020,

                                        Le Secrétariat à la Communication.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page