Burkina : L’appel de l’Opposition politique à Bala Sankandé

Le point de presse du Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP/BF) a eu lieu ce 14 avril 2020.Le CFOP/BF a abordé la question de la gestion des patients de la maladie à Coronavirus et a lancé un appel au président de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé.

L’opposition politique demande solennellement au Président de l’Assemblée nationale d’engager une enquête parlementaire sur le traitement des malades de l’hôpital de Tengadogo.Cet appel de l’opposition intervient après les témoignages de plusieurs proches de malade de Coronavirus internés à Tengadogo. « L’un de ces témoignages est celui publié dans le dernier numéro du journal L’Evénement et montrant tout le calvaire vécu par notre défunt concitoyen Marvin Sawadogo dans cet établissement sanitaire, jusqu’à ce qu’il meurt et que son corps soit jeté à l’oubli pendant trois jours », a déclaré Eddie Kombiogo, président du CDP.

Pour le Chef de file de l’Opposition politique burkinabè, le rôle du Président de l’Assemblée nationale est de s’intéresser aux questions de manquements aux règles et qui mettent la vie des Burkinabè en danger. « Cela fait partie des rôles de la Représentation nationale. Et c’est sur ce terrain qu’on attend son Excellence Alassane Bala Sankandé, au lieu de l’organisation de tontines, ou du fait de se pavaner dans les rues de Ouagadougou pour distribuer allègrement de l’argent mal acquis », a ajouté Eddie Kombiogo.

Pour finir le CFOP estime que le président de l’assemblée nationale s’éloigne de son rôle. En effet, le président du parlement avait lancé une opération de collecte de fonds afin de soutenir la lutte contre la maladie à Coronavirus. Le CFOP pense que ce rôle est celui du ministère en charge de l’action sociale. « Le soi-disant « Coronathon » de Bala Sakandé est une confusion de rôles, un désordre et un populisme qui n’apportent pas de plus-value au combat contre la pandémie », a terminé le président du CDP.

Selon les partis membres de l’opposition, il est possible que le Président de l’Assemblée nationale ou les députés apportent leurs contributions à la lutte contre la pandémie de Covid-19 sans pour autant se « substituer » à d’autres institutions.

Carton rouge foncé à Remy Dandjinou

Se prononçant sur la communication gouvernementale dans la gestion de la crise du Coronavirus, l’opposition politique a jugé qu’elle est négative. « La communication a péché » a lâché Eddie Kombiogo.Pour le CEFOP,la communication employée par le gouvernement a contribué non seulement à semer la panique au sein de la population mais aussi à emmener les populations à ne pas respecter les mesures barrières. Selon l’Opposition, la contradiction sur l’APIVIRINE entre la ministre de la santé, celui de l’enseignement supérieur, celui de la communication et le professeur Martial Ouédraogo est l’illustration parfaite de cette mauvaise communication.Cette mauvaise communication selon le CFOP est due à l’imcopétence du ministre de la communication. « Voila un monsieur qui aimait donner des cartons rouges. Aujourd’hui qu’il est sur son fauteuil, quel carton faut-il lui donner ? rouge foncé. Il a montré ses limites en communication. Si j’étais à sa place j’aurais pris l’ultime décision de ne plus me faire voir, comme le ministre de la défense d’ailleurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page