Terrorisme au Burkina : « Quand sortirons-nous de ce cauchemar ? » (Zéphirin Diabré)

Le Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré, s’est interrogé le samedi 4 janvier 2020 à la suite de l’attaque terroriste sur l’axe Toéni- Tougan (Sourou, dans la région de la Boucle du Mouhoun).

Alors qu’ils s’activaient pour la rentrée des classes le lundi 6 janvier 2020, trois cars transportant 160 passagers dont des élèves ont quitté Toéni pour Tougan. L’un des cars a sauté sur une mine.

Dans un communiqué, le gouvernement burkinabè a dressé le bilan : 14 décès dont 7 élèves et 4 femmes. 19 blessés ont également été enregistrés, dont 3 trois dans un état grave.

En réaction, Zéphirin Diabré a condamné cette attaque. « Une dizaine de nos enfants tués à Toéni dans une barbarie terroriste inqualifiable. Je suis dans une colère noire ! », écrit-il sur la Page Facebook de l’institution dont il a la charge. Aussi, interroge-t-il : « Quand sortirons-nous de ce cauchemar ? ».

Depuis quelques mois, l’armée burkinabè est très réactive lors des attaques infligeant ainsi de nombreuses pertes dans le camp des assaillants qui, de plus en plus, s’en prennent aux cibles civiles.

En fin décembre 2019, 31 femmes avaient été tuées par des hommes armés à Arbinda dans le Sahel.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page