Conseil supérieur de la défense nationale : Les grandes décisions

À la demande du Président du Faso, Sandaogo Damiba, Chef suprême des Forces armées nationales, un Conseil supérieur de la défense nationale a été tenu ce lundi 20 juin 2022. Les grandes décisions prises lors de ce conseil ont été annoncées à la télévison nationale.

C’est une « escouade » composée de quatre membres (gendarmerie nationale, police nationale, sapeurs pompiers et le COTN en personne Didier Yves Bamouni)  de la hiérarchie militaire qui était sur le plateau de la télévision nationale ce 20 juin 2022 pour annoncer les décisions prises lors du Conseil supérieur de la défense nationale tenu ce jour au palais présidentiel.

Ils ont annoncé qu’il a été décidé de la création d’une Brigade de veille et de défense patriotique (BVDP) sous la tutelle du ministère en charge de la Défense nationale et rattachée au commandement des opérations du théâtre national (COTN).

Il s’agit d’une brigade qui va regrouper l’ensemble des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), selon le commandant du COTN, le lieutenant-colonel Didier Yves Bamouni. « La BVDP aura entre autres pour mission la coordination opérationnelle de la défense civile du territoire, la contribution à la recherche du renseignement et la défense de certaines parties du territoire en cas de nécessité », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le conseil militaire du jour a décidé de la création de deux zones d’intérêt militaire notamment dans les régions de l’Est et du Sahel. « La décision de création de ces zones d’intérêts militaire est prise dans le cadre des sujétions liées aux nécessités de la défense nationales », selon le lieutenant-colonel Didier Yves Bamouni.

La zone d’intérêt militaire dans la région de l’Est couvre la province de la Tapoa, de la Kompienga, de la Komandjari et du Gourma et concerne les aires protégées de la région, a indiqué le commandant du COTN.

Voir les délimitations dans la région de l’Est ici

Pour ce qui est de la zone d’intérêt militaire dans la région du Sahel, elle concerne la province du Soum.

Voir les délimitations dans la région du Sahel ici

Dans ces zones d’intérêt militaire, « il y est interdit toute présence ou activité humaine au risque de s’exposer aux effets des opérations militaires qui seront conduites sous peu. Un délai sera accordé aux populations résidentes pour rejoindre des zones plus sécurisées », a informé le lieutenant-colonel Didier Yves Bamouni.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page