Politique : Abdoulaye Mossé dit être « étonné » de l’ancrage du PPS au niveau national

Le Bureau Exécutif National du Parti Panafricain pour le Salut (PPS) s’est réuni ce samedi 11 juin 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi pour Abdoulaye Mossé et ses camarades d’examiner la situation nationale, la cherté de la vie et la question sécuritaire. Aussi, le PPS entend jeter un coup sur l’encrage du parti au niveau national.

« Nous ne pouvons pas dire que la situation sécuritaire, ça va », a lancé le président du Parti Panafricain pour le Salut (PPS), Abdoulaye Mossé en marge de la rencontre du bureau exécutif national du parti. Selon ses propos, la question sécuritaire n’est pas seulement une affaire militaire.

« Nous sommes convaincus qu’en plus de la négociation, l’ensemble des forces politiques, des forces vives, ont une partition à jouer pour qu’il y ait la paix au Burkina Faso », a-t-il dit. Pour lui, soutenir la transition revient à contribuer au retour de la paix et de la sécurité au « Pays des Hommes intègres ».

Le PPS veut apporter sa contribution pour le retour de la paix

À l’issue de la rencontre du jour, le président du PPS, a indiqué qu’ils vont décider en fonction de leurs moyens, du type d’action à mener pour apporter leur contribution. Sur la crise de confiance qui est née entre les populations et la classe politique, Abdoulaye Mossé a déclaré qu’ils ont une solution. Pour lui, le programme de société du Parti Panafricain pour le Salut (PPS) convaincra les Burkinabè. « Par nos actions sur le terrain », a-t-il glissé.

Sur la cherté de la vie avec l’augmentation des prix de certains produits, le président du PPS estime que le parti ne peut pas rester silencieux. « C’est un devoir pour nous, de tenir nos séances pour statuer là-dessus », a-t-il déclaré.

« Nous sommes maintenant à presque 100 élus locaux sur l’ensemble du territoire national », Abdoulaye Mossé

Abdoulaye Mossé a par ailleurs laissé entendre qu’ils vont rentrer en contact avec les autorités de la transition pour plaider un soulagement de la cherté de la vie. Et ce, en faveur des populations. Revenant sur l’implantation du parti au niveau national, il a expliqué que des partis se sont prononcés pour se fusionner avec le PPS.

« Les jours à venir, vous allez constater sur le terrain », a-t-il lancé. Pour lui, le bilan de l’encrage du parti crée « l’étonnement ». « Nous sommes maintenant à presque 100 élus locaux sur l’ensemble du territoire national et plus d’une vingtaine de partis politiques, plus de 20 députés de la 8e législature. On peut dire que nous sommes confiants », a martelé Abdoulaye Mossé.

Il a cependant laissé entendre que ce sont les jeunes qui vont donner le ton sur l’implantation du parti. Le parti entend faire une déclaration à l’issue des travaux.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page