Burkina Faso : Ce que le président Damiba a dit aux gouverneurs, préfets et hauts commissaires

Le Chef de l’Etat le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a rencontré les chefs des circonscriptions administratives du Burkina Faso, le 11 février 2022 au palais présidentiel à Ouagadougou. Il les a invités à contribuer à  « impulser la dynamique actuelle ».

Gouverneurs, préfets et hauts commissaires ont été reçus à Kossyam le 11 février 2022 par le Président du Faso Sandaogo Damiba. Au menu des échanges, l’avènement du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), la continuité de l’Etat et la mise en place des délégations spéciales.

Rappelant que le MPSR a pour objectif de « permettre au peuple meurtri, de panser ses plaies, de reconstruire sa cohésion et de retrouver son intégrité », il a invité ses interlocuteurs à se mettre au travail, en observant un devoir de réserve.  « Quelles que soient vos convictions antérieures, j’engage tout un chacun de vous à la circonspection et à une action débarrassée de toute considération politique », a-t-il indiqué, selon ses propos rapportés par la direction de la communication de la Présidence du Faso.

Concernant la mise en place des délégations spéciales, les gouverneurs ont exposé les difficultés rencontrées, marquées notamment par les textes d’application, l’absence d’agents à cause de la situation sécuritaire et le manque de consensus au sein des représentants de certaines composantes.

Le Chef de l’Etat a exhorté, selon la Présidence, les chefs de circonscriptions administratives à continuer la mise en place des délégations, en attendant les mesures prévues par le MPSR. Le lieutenant-colonel Sandaogo Damiba a toutefois précisé qu’il est important de ne plus « retrouver des politiciens connus dans la nouvelle gestion », car « le conseil de collectivité est dissout à l’effet de sortir sa gestion de l’influence politique ».

Le Président a ensuite invité les gouverneurs, préfets et hauts commissaires à contribuer à « impulser la dynamique actuelle ».  Ce à  quoi le porte-parole des gouverneurs Joséphine Koala Apiou Kaboré a répondu en exprimant « la disponibilité et l’engagement de tous les chefs de circonscription administrative à accompagner le processus de sauvegarde et de restauration de notre cher patrie », selon la Présidence.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page