Burkina Faso : L’Ordre des urbanistes du Burkina a 14 nouveaux membres

Quatorze (14) nouveaux adhérents à l’Ordre des urbanistes du Burkina (OUB) ont officiellement pris service en prêtant serment, ce mercredi 20 septembre 2023, devant le Tribunal de grande instance de Ouaga I.

Le nombre des membres de l’Ordre des Urbanistes du Burkina s’est accru. En effet, 14 urbanistes ont prêté serment ce mercredi 20 septembre 2023, conformément à la loi 18-2018/AN portant création et réglementation de l’Ordre des urbanistes du Burkina. Cette loi stipule à son article 11 qu’avant d’entrer en fonction, tout urbaniste prête serment devant le Tribunal de grande instance territorialement compétent.

désormais reconnus

Au cours de cette cérémonie, les nouveaux urbanistes, dont 3 femmes et 11 hommes, ont juré d’exercer la profession d’urbaniste avec conscience et probité et d’en respecter les règles déontologiques. Ainsi, les urbanistes seront chargés de l’organisation, de l’aménagement et de la planification des villes.

Après avoir prêté serment, Roger Sylvain Bonkoungou, chargé des questions extérieures de l’OUB, a indiqué que cela rassure la population que lui et les 13 autres urbanistes soient désormais aptes à exercer pleinement leur métier. Ils sont donc des spécialistes de l’aménagement et de la planification des villes.

« Vous savez qu’aujourd’hui il n’y a pas mal de problèmes liés à l’aménagement de nos villes, aux parcelles, les problèmes liés au foncier et l’urbaniste est l’acteur clé dans ce processus. Donc, il est de bon ton que les urbanistes, en prestant serment, rassurent donc les partenaires, l’opinion et rassurent tout le monde que nous sommes des partenaires fiables et que nous avons prêté serment. De ce point de vue, on peut nous sanctionner comme tout le monde si nous commettons des fautes », s’est-il exprimé.

Roger Sylvain Bonkoungou, chargé des questions extérieures -©Faso7

Par ailleurs, il a fait savoir que la prestation de serment montre le sérieux qu’il y a dans ce secteur et donne aussi la permission aux urbanistes d’ouvrir, soit leur propre cabinet ou de prester aux côtés d’autres urbanistes agrées. A cet effet, Roger Sylvain Bonkoungou a indiqué que les urbanistes, après avoir prêté serment peuvent travailler avec les pouvoirs publics de l’administration centrale, de l’administration déconcentrée et centralisée.

« Ça nous donne la permission officielle de nous installer et de travailler auprès des autorités et d’être reconnu. Donc, tous ceux qui sont là, à la sortie de cette prestation ont désormais la permission officielle d’ouvrir leur cabinet, de prester à côté d’autres urbanistes agrées et de faire leur travail normalement parce que leurs actes sont désormais reconnus par autrui », s’est-il exprimé.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page