Réconciliation nationale : C’est parti pour les ateliers régionaux de restitution et d’appropriation des stratégies

Le ministère en charge de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale organise les ateliers régionaux de restitution et d’appropriation des stratégies de réconciliation, de cohésion, de prévention de la radicalisation et de lutte contre l’extrémisme violent et du pacte du vivre-ensemble. Ces ateliers, qui devront se tenir dans plusieurs régions, ont été lancés le jeudi 15 septembre 2022 à Bobo-Dioulasso.

Dans le souci de recueillir les propositions pertinentes des citoyens de chaque région du pays sur la question de la réconciliation nationale, la démarche adoptée s’est voulue participative, selon le secrétaire général de la province du Houet, Idrissa Gansoré.

À cet effet, le ministère en charge de la réconciliation nationale a entrepris des consultations auprès des personnes ressources et de divers groupes cibles en vue de recueillir leurs avis, conseils et contributions sur cette question d’intérêt national. Selon les propos du SG de la province du Houet, cette étape est la suite d’une autre série de consultations menées.

« Des concertations communales ont été organisées et ont regroupé les forces vives de chaque commune et arrondissement qui ont pu discuter librement sur la question de la réconciliation nationale et échanger sur les dysfonctionnements majeurs perturbant leur vivre-ensemble », a-t-il indiqué.

Le présent atelier s’inscrit dans une logique de redevabilité qui va toucher plusieurs régions du pays. « Nous sommes donc dans une logique de redevabilité pour venir rencontrer les mêmes communautés pour dire voilà ce que vous aviez dit en ce qui concerne la réconciliation nationale et la cohésion sociale. Donc, c’est d’abord une question de restitution », a laissé entendre Mamoudou Barry, le directeur de cabinet du ministre en charge de la cohésion sociale.

Il a ajouté que c’est à partir de ces collectes de données que les stratégies de réconciliation nationale, de cohésion sociale et de lutte contre l’extrémisme violent ont été bâties. Ces stratégies seront donc présentées aux communautés aux cours de ces ateliers, promet Mamoudou Barry.

Moriba KEITA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page