Politique : Zéphirin Diabré rend visite à Vincent Dabilgou

Le président du parti Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a été reçu en audience avec sa délégation, ce 12 mai 2022 par Vincent Dabilgou, président du parti Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), au siège du parti.

Zéphirin Diabré le président du parti l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) poursuit sa tournée auprès des autres partis politiques. Lui et sa délégation se sont rendus au siège du parti Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD) pour « une visite de courtoisie et de travail ». Ils ont été accueillis par Vincent Dabilgou et des membres de la direction de son parti.

A sa sortie d’audience, le visiteur a fait savoir qu’il a été entre autres question pour lui de s’entretenir avec le président du NTD, au sujet des relations entre les deux partis, au vu des relations qui les unissent en politique et personnellement. « Il est bon peut être que l’ensemble de ces atouts là soient capitalisés pour un renforcement des liens entre nos deux partis et une plus grande solidarité dans les batailles politiques qui ne manquerons pas donc de venir », a laissé entendre Zéphirin Diabré.

Le rôle de la classe politique burkinabè  « dans la situation d’aujourd’hui », la question de la refondation de la classe politique pour mieux répondre aux aspirations des populations, sont des sujets qui ont aussi été évoqués, selon Zéphirin Diabré. « Sur ce plan un certain nombre d’idées ont été échangées et des actions concrètes vont sans aucun doute suivre par la suite », a-t-il ajouté.

Tout en adressant sa reconnaissance à son invité pour sa visite, Vincent Dabilgou a mentionné que c’est la première fois que L’UPC et le NTD se rencontrent de manière officielle pour réfléchir sur la situation nationale. Pour le leader du NTD, l’initiative de son homologue de L’UPC est à saluer. « La situation nationale est telle qu’aujourd’hui, tout bon Burkinabè doit comprendre que nous devons aller au-delà des murs pour pouvoir nous parler. Aller au-delà des idéologies pour pouvoir nous parler, parce qu’il est question de voir chacun de nous, la contribution que nous pouvons donner dans le cadre d’une cohésion nationale pour pouvoir sauver le pays »,a-t-il déclaré.

Zéphirin Diabré a tenu à préciser l’intérêt recherché à travers sa démarche. « Ce qui nous intéresse ce n’est pas notre sort à nous. Ce qui nous intéresse c’est le sort du Burkina Faso. Si vous le voyez aujourd’hui, ce n’est pas pour faire de la cuisine politicienne, c’est pour réfléchir à ce que peut être notre contribution pour l’avenir de ce pays qui nous est cher à tous », a-t-il fait savoir.

En rappel, Zéphirin Diabré et sa délégation avant de se rendre au siège du NDT, avaient déjà été reçus au siège de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération-Rassemblement Démocratique (ADF-RDA) et celui de l’Union pour la Renaissance-Mouvement des Partis Sankaristes (UNIR-MPS). Selon le président de l’UPC, sa série de visites concerne essentiellement les partis politique qui étaient présents à l’ancienne Assemblée nationale avant le putsch du 24 janvier 2022.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page