Burkina Faso : La politique étrangère des Etats africains au centre de la 2e édition du forum de la recherche stratégique

« La politique étrangère des États d’Afrique à l’aube des reconfigurations géopolitiques ». C’est sous ce thème que se tient la 2e édition du forum de la recherche stratégique. Lancé ce jeudi 27 juin 2024, à Ouagadougou, ce forum va mettre l’accent sur la politique étrangère des États africains face aux reconfigurations géopolitiques dans le monde.

Après la première édition sur les « Ruptures et anticipation stratégiques : Défis, enjeux et postures pour les Etats », le Centre National d’Études Stratégiques (CNES), a lancé la 2e édition du forum d’études stratégiques ce jeudi 27 juin 2024. Cette fois, la réflexion est axée sur « La politique étrangère des États d’Afrique à l’aube des  reconfigurations géopolitiques ».

Selon la ministre déléguée aux affaires étrangères, Estella Eldine Kabré/Kaboré, l’une des missions du CNES est de permettre la valorisation du Burkina Faso à l’International ; ce qui rentre en droite ligne avec une des missions du ministère chargé des affaires étrangères.

« Nous tenons à (…) vraiment demander à ce qu’après ce forum, les conclusions qui seront issues de ce forum, aident vraiment les gouvernants, les autorités, à prendre les décisions qui siéent dans le contexte actuel marqué par le terrorisme et dans le contexte actuel où beaucoup de défis restent à relever », a-t-elle déclaré.

Selon la ministre déléguée aux affaires étrangères, Estella Eldine Kabré/Kaboré, l’une des missions du CNES entre en droite ligne avec l’une du ministère des affaires étrangères.

Ce forum se tient dans le cadre du développement du programme « Synergie et capitalisation de la recherche », du  Centre national d’études stratégiques. Selon le Directeur général du CNES, le Général de Brigade Aimé Barthelemy Simporé, les conclusions des panels de la première édition ont motivé le comité scientifique du forum à retenir le thème de la présente édition. Il s’agit de « La politique étrangère des Etats d’Afrique à l’aune des reconfigurations géopolitiques ».

« Ce sujet de réflexion, d’une grande densité thématique et d’une actualité brûlante, permet de prolonger les réflexions de l’année dernière sur ce que le monde est en train de vivre en ce moment en termes de bouleversements géopolitiques », a-t-il affirmé.

Selon le Directeur général du CNES, le Général de Brigade Aimé Barthelemy Simporé, les conclusions des panels de  la première édition ont motivé le choix du  thème de la présente édition

De l’avis de Dr Sampala Balima, au niveau interne des Etats, particulièrement des Etats Sahéliens, il y a eu cette rupture stratégique majeure liée aux défis sécuritaires. Face à ces questions et à tous ces bouleversements, il était important pour le CNES d’interroger la posture des Etats face à ces différents bouleversements qui interviennent.

« Dans son propos, le Pr Yves Mandjem a bien fixé le cap en nous disant qu’autant, il s’agissait là de contraintes, autant, il s’agissait là d’opportunités pour nos Etats, pour redéfinir leurs politiques extérieures, de manière générale, leur politique étrangère. Jusque-là, on était dans des postures de relation qui sont d’ailleurs d’une manière ou d’une autre au niveau de certains pays remises en cause. C’est donc là, une opportunité d’assumer souverainement nos nouvelles politiques étrangères », a-t-elle dit.

« C’est donc là, une opportunité d’assumer souverainement nos nouvelles politiques étrangères », Dr Sampala Balima, coordonnatrice générale.

Ce forum qui  se veut multidisciplinaire, aborde la politique étrangère des Etats africains dans toutes ses dimensions et se tient du 27 au 28 juin 2024. Plusieurs thématiques seront développées, au cours de ces 48 heures de réflexion, par des chercheurs, experts et praticiens du Burkina Faso, du Sénégal, du Mali, du Benin du Niger et du Cameroun. Il s’agit entre autres de « La politique étrangère du Burkina Faso face à la crise sécuritaire entre changement de paradigmes et réorientation de la coopération étrangère », « La politique juridique extérieure des Etats de l’AES »

Ce forum réuni des chercheurs, experts et praticiens du Burkina Faso, du Sénégal, du Mali, du Benin du Niger et du Cameroun.

Il faut noter que ce forum est placé sous le très haut patronage du Capitaine Ibrahim Traoré, président du Faso. Il est couplé au Grand Prix de la recherche stratégique qui vise à primer annuellement les meilleures productions scientifiques en catégories seniors et juniors, sur des thématiques stratégiques contextuelles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page