Université Joseph Ki-Zerbo : La 1re édition des Journées d’études de la filière Arts, Gestion et Administration Culturelles officiellement lancée

La 1re édition des Journées d’études de la filière Arts, Gestion et Administration Culturelles (AGAC) a ouvert ses portes, ce vendredi 14 juin 2024, à l’université Joseph Ki Zerbo. Cette journée, qui se tient du 14 au 15 juin 2024, se veut être un cadre de réflexion sur la filière et sur son apport au développement culturel et artistique du Burkina Faso.

« Rôle et place de l’administrateur culturel dans le développement des industries culturelles et créatives au Burkina Faso », c’est sous ce thème que se tiennent les 1res Journées d’études AGAC (JEA). Durant ces deux jours, il sera question de renforcer les capacités des étudiants ainsi que de créer un cadre de retrouvailles entre anciens, nouveaux et les enseignants de la filière AGAC.

Au programme, ce sont des panels, des masterClass, des réseautages, des expositions de produits et savoir-faire des étudiants, une séance d’aérobic ainsi qu’une cérémonie d’hommage aux enseignants admis à la retraite.

Les 1res journées d’études AGAC, selon Dr Jacob Yarassoula Yarabatioula, Chef de la filière AGAC, vise à réunir les nouveaux et anciens étudiants de la filière en vue de redynamiser la filière par l’organisation d’événements scientifiques, artistiques et culturels. Plus loin, il a fait savoir que cela est de reconnaître le mérite des enseignants qui sont intervenus dans la filière depuis sa création.

Dr Jacob Yarassoula Yarabatioula, Chef de la filière AGAC (à gauche) reçoit un présent -©Faso7

Par ailleurs, Dr Jacob Yarassoula Yarabatioula a laissé entendre que cette activité est un cadre de réflexion sur les apports de la filière dans le développement culturel et artistique du Burkina Faso. « Les Journées d’études de la filière AGAC s’inscrivent dans la volonté de cette filière à être une réponse globale aux questions de formation des ressources humaines en matière d’art et d’administration culturelle. Nous pensons que nous avons suffisamment produit, mais il y a encore de nouveaux défis. Avec les enjeux de la culture, nous pensons qu’il faut redimensionner notre action afin de trouver un paradigme qui permet à AGAC de se positionner comme une réponse en lien avec les industries culturelles, en lien avec les phénomènes comme l’intelligence artificielle », a-t-il indiqué.

Il faut noter que les 1res Journées d’études AGAC ont été placées sous le patronage du Pr Bernard Kaboré, directeur de l’Unité de formation et de recherche en Lettres, Arts et Communication (UFR/LAC) de l’université Joseph Ki Zerbo. Présent à cette cérémonie, il a salué les organisateurs pour la tenue de cette activité. Pour lui, cette activité vise à renforcer les capacités des étudiants à travers un réseautage entre anciens et nouveaux étudiants ainsi que les enseignants de la filière AGAC. A cet effet, il a fait savoir que la filière AGAC contribue au rayonnement culturel du Burkina Faso.

Les participants à la cérémonie d’ouverture des Journées d’études AGAC -©Faso7

« Les promoteurs des structures événementiels, diplômés de la filière AGAC, ont un rôle à jouer dans le développement du secteur culturel de par leurs connaissances qu’ils ont acquis pendant leur formation. A travers leur formation, ils apportent leur contribution au développement des entreprises culturelles et forcent le rôle de la culture comme vecteur de changements sociaux », a-t-il indiqué.

Pour information, la filière Arts, Gestion et Administration Culturelle a été créée en 2004. Elle propose des offres de formation en licence et en master dans les domaines des Arts dramatiques, Arts plastiques et Gestion et Administration culturelle.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page