Burkina Faso : Plusieurs recommandations à l’issue de la 5e Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique (SERRA)

La 5e Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique (SERRA), qui a débuté le 16 mai 2024, s’est conclue ce vendredi 17 mai à Ouagadougou. Placée sous le haut patronage du Capitaine Ibrahim Traoré, Chef de l’Etat, cette édition a été marquée par un thème d’actualité : « Stockage d’énergie et efficacité énergétique : leviers d’une transition énergétique réussie ».

Les réflexions lors de cet événement ont tourné autour des défis et opportunités liés au thème, en tenant compte des réalités énergétiques en Afrique et au Burkina Faso, notamment le déficit énergétique.

Pour une transition énergétique efficace en Afrique, les experts de la 5e SERRA recommandent de concentrer les efforts sur la recherche en minéraux comme le lithium, de promouvoir la recherche et le développement en stockage et efficacité énergétique, et d’établir un cadre réglementaire pour les centrales solaires.

Ces experts trouvent aussi nécessaire de mutualiser les ressources, de trouver des financements durables, de valoriser les innovations locales, et d’adopter l’énergie productive pour dynamiser le développement.

La dépolitisation du marché électrique, la construction d’infrastructures de stockage, l’autonomisation des capacités de production, et la gestion des déchets solaires sont prioritaires selon ces experts, tout comme le renforcement des compétences en nucléaire.

« Notre pays a fait l’option claire d’une transition énergétique »

À cette clôture, Yacouba Zabré Gouba, ministre en charge de l’Énergie du Burkina Faso, a indiqué au nom du Chef de l’Etat que la présente édition entre en droite ligne avec l’un des objectifs stratégiques du Plan d’Action pour la Stabilisation et le Développement (PA_SD). Cet objectif consiste à « Améliorer le cadre de vie, l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et aux services énergétiques de qualité », selon lui. « Notre pays a fait l’option claire d’une transition énergétique vers les énergies vertes et renouvelables avec singulièrement une orientation vers l’énergie solaire, pour apporter une réponse au déficit structurel de l’offre et rendre les prix accessibles », a ajouté le ministre.

Tout en faisant une mention spéciale au pays invité d’honneur qu’est le Niger, le représentant du patron de l’événement a jugé que les résultats atteints sont satisfaisants, vu l’engouement. Notons ici que plus de 1 500 personnes qui y étaient attendues, notamment les élèves, les étudiants, les enseignants, les chercheurs, les journalistes, les artisans, les particuliers du secteur public.

C’était aussi un marché ouvert aux entreprises, notamment à travers les expositions et les rencontres entre responsables de structure.

Il faut dire que cette édition marque la reprise de la SERRA après une suspension depuis 2020 à cause de la situation sécuritaire difficile et l’avènement de la Covid-19.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page