Burkina Faso : 100 sous-lieutenants de l’Académie Militaire Georges-Namoano de Pô prêts à servir

La 23e promotion des élèves officiers d’active de l’Académie Militaire Georges-Namoano a effectué sa sortie de promotion le samedi 20 avril 2024 à Pô. Une cérémonie présidée par le Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim Traoré.

« Faso Kanu », c’est le nom de baptême reçu par la 23e promotion des élèves officiers d’active de l’Académie Militaire Georges-Namoano. Forte de 100 sous-lieutenants de diverses nationalités, elle est prête à s’engager au combat.

Sur l’explication du nom de baptême, le Chef de l’État a fait savoir que « Faso Kanu » en langue Dioula veut dire « patriotisme ». Selon ses explications, « le militaire est le patriote par excellence, c’est quelqu’un qui accepte de se sacrifier pour la patrie ».

« Le militaire est le patriote par excellence », Capitaine Ibrahim Traoré

Le Capitaine Ibrahim Traoré a également situé le contexte du choix du nom en langue nationale en soulignant que « nous sommes en train d’affirmer notre souveraineté, et faisons la promotion de nos propres langues et de nos cultures ».

La lutte pour la souveraineté est un combat important aux yeux du président du Faso et à en croire ses propos, l’armée a sa partition à faire dans cette bataille. « La lutte engagée pour la décolonisation, cette lutte implacable contre l’impérialisme impose que nous puissions joindre à la guerre, le développement, la culture du patriotisme et de l’intégrité. L’armée à travers cette promotion devra désormais prendre en compte cette mission afin d’affermir les liens avec la population civile, de cultiver ensemble le patriotisme, l’intégrité pour que notre patrie demeure », a-t-il martelé.

Revenant sur les 100 sous-lieutenants à l’honneur ce jour, le Capitaine Ibrahim Traoré a déclaré qu’ils ont reçu une formation qui a été réajustée pour prendre en compte « certains retours d’expériences de la guerre ». Il a aussi ajouté que cette formation est continuelle sur le terrain.

Il faut noter que la 23e promotion de l’Académie Militaire Georges-Namoano est composée de 85 Burkinabè et 15 originaires de Djibouti, du Sénégal, de la Centrafrique, du Gabon, de la Guinée, du Mali, du Congo et du Niger.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page