Burkina Faso : Le Syndicat National des Contrôleurs Aériens et Assimilés tient son premier congrès ordinaire

Le Syndicat National des Contrôleurs Aériens et Assimilés du Burkina (SYNCAB) a organisé son premier congrès ordinaire à Ouagadougou, ce mardi 17 janvier 2023. Il était question pour les congressistes de faire le bilan de leurs activités écoulées et de passer au renouvellement du bureau exécutif national.

« Fourniture des services de la navigation aérienne de l’ASECNA : Quelle place pour le contrôleur aérien ? », c’est sous ce thème que se teint le premier congrès ordinaire du Syndicat National des Contrôleurs Aériens et Assimilés du Burkina. C’est l’occasion pour les congressistes de faire le bilan des trois ans d’existence du SYNCAB, de revoir les textes et de passer au renouvellement du bureau.

« Le congrès est d’abord une disposition statuaire à respecter. (…) Le congrès est également une opportunité. C’est l’occasion de faire le bilan de la gestion de notre instrument de lutte, de revisiter ses textes, et de renouveler le bureau exécutif national », a indiqué Fulbert Bembamba, secrétaire général du SYNCAB.

Par ailleurs, Fulbert Bembamba a ajouté que la tenue du congrès sera l’occasion pour les participants d’examiner la question d’affiliation à la centrale syndicale pour plus d’efficacité.

Lors du congrès, le secrétaire général du SYNCAB est revenu sur la crise qui mine au sein de l’ASECNA. Pour lui, les contrôleurs aériens de l’ASECNA se battent pour l’amélioration de leurs conditions de travail, mais le directeur général de l’ASECNA a procédé à une remise en cause des acquis, et « même les plus élémentaires comme la formation ».

Toutefois, il a laissé entendre que des engagements, dont la mise en œuvre est en cours ont été pris pour la résolution de cette crise. « Il y a des engagements qui ont été pris et nous attendons la mise en œuvre de ces engagements. Ils ne sont pas tout à fait satisfaisants, mais déjà les engagements en termes de formation ont été pris et nous attendons effectivement que cela puisse commencer conforment aux résolutions qui ont été prises par le comité des ministres », a-t-il laissé entendre.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page