Burkina Faso : Les premières Journées Scientifiques de l’Ingénieur en Génie Civil ferment leur porte

Les premières Journées Scientifiques de l’Ingénieur en Génie Civil ont prit fin ce 22 décembre 2022. Elles ont débuté le 21 décembre 2022 et ont duré 48 heures, à l’Institut International de l’ingénierie de l’Eau et de l’Assainissement (2ie), campus Zogona.

Lors de la cérémonie de clôture de ces Journées, c’est Antoine Diasso, Secrétaire à la formation et à l’information de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil du Burkina Faso (OIGC-BF), qui a lu la déclaration finale. Celui-ci a fait ressortir entre autres que ces journées ont eu pour but de faire connaître au grand public essentiellement, quelques œuvres produites ainsi que des actions menées par des ingénieurs au quotidien, notamment des d’ouvrages édités ou non, des travaux de recherches scientifiques et techniques, des sujets de réflexion, des nouveaux types et méthodes d’essai ou d’analyse, ainsi que des limites et avantages des matériaux de construction.

« Cela témoigne de l’intérêt des journées scientifiques pour les ingénieurs » (Antoine Diasso) -©Faso7

« L’objectif est de permettre de s’imprégner également d’éventuelles nouveautés dans le domaine assez vaste du génie civil, surtout dans ses aspects les plus innovants pour en tirer les meilleurs profits au grand bénéfice de toute la nation burkinabè », a-t-il laissé entendre.

Côté déroulement, Antoine Diasso a expliqué que ces Journées ont été un cadre d’échanges, de partage d’expériences et d’analyses critiques sur les œuvres et actions afin d’en tirer du profit et de les améliorer. « Durant deux jours de travaux, du 21 au 22 décembre 2022, nous avons enregistré au total onze (11) communications suivies d’échanges et de partage d’expériences enrichissantes. Cela témoigne de l’intérêt des journées scientifiques pour les ingénieurs en génie civil, et nous motive dans l’organisation de la deuxième édition », a laissé entendre le charge à la formation et à l’information de l’OIGC-BF.

Parlant de la prochaine édition, Antoine Diasso a annoncé qu’il se pourrait que les futurs Journées de l’Ingénieur en Génie Civil se tiennent plus d’une fois dans l’année avec un temps de déroulement plus prolongé par rapport à la première édition.

« J’ai produit un livre qui pourra être conservé pour la pérennité »

Retenons que parmi les présentateurs à ces Journées, il y a eu le Dr ingénieur Aly Congo. Sa contribution a porté sur une étude de cas axée sur l’institutionnalisation de la desserte des zones non loties de Ouagadougou en eau et assainissement.

Dr ingénieur Aly Congo -©Faso7

« En cela, j’ai produit un livre qui pourra être conservé pour la postérité, afin que cette réflexion puisse se poursuivre ; puisque la question des habitats spontanés en zone péri-urbaine demeure une problématique pour l’approvisionnement de services comme l’eau, la voirie, l’électricité », a informé le Dr ingénieur Aly Congo.

En termes de partenariats, l’OIGC a bénéficié de l’accompagnement de l’Agence Nationale de Météorologie (ANAM). À ce propos, Alfred Dango, Ingénieur de la météorologie, a réaffirmé l’engagement de l’ANAM à accompagner l’OIGC-BF, notamment à travers la facilitation de l’accès aux données météorologiques.

Il faut noter que ces Journées ont été organisées après l’Assemblée Générale de l’OIGC le 17 décembre et la célébration du 10e anniversaire de cet ordre en juin 2022.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page