Burkina Faso : La loi portant institution des VDP relue et adoptée

L’Assemblée législative de Transition (ALT) a voté ce samedi 17 décembre 2022,  la loi instituant les Volontaires pour la défense de la patrie(VDP).

Cette relecture permet d’introduire la possibilité de recruter des VDP nationaux pouvant agir sur toute l’étendue du territoire aux côtés des Forces Armées Nationales (FAN) et des Forces de Sécurité Intérieure (FSI).

En effet, constituée de 21 articles répartis en 5 chapitres, cette loi prévoit une assistance financière à la famille du VDP tombé. Il s’agit d’un montant de 100 000 F CFA pour les frais d’inhumation du VDP et de 1 million de F CFA en un seul et unique versement pour les ayants droit des VDP tombés.

« Par rapport aux enfants, dans la loi sur les pupilles de la nation, il n’y a pas que les enfants des soldats tombés. Il y a également les VDP qui sont concernés », a informé le ministre en charge de la sécurité, le colonel Boukary Zoungrana.

Les ministres de la défense et de la sécurité ont apporté des réponses aux préoccupations des députés.

Selon cette loi, les VDP ont un contrat d’un an renouvelable et pour le ministre en charge de la Défense, le Colonel-major Kassoum Coulibaly , ce contrat permet aux VDP de mettre fin à son engagement.

« On a un combat à mener. On ne sait pas quand est-ce que ça prendra fin. Nous mettons toutes les dispositions pour garantir tout, mais en attendant, il ne faut pas que nous lions quelqu’un. Si quelqu’un peut faire un an et demander à partir, c’est possible » a-t-il annoncé.

Le ministre chargé de la sécurité, le colonel Boukary Zoungrana a d’abord rappelé l’esprit de recrutement des VDP et a laissé entendre que ce recrutement est la contribution de tout le monde.
« On ne peut pas payer l’engagement de ces populations. C’est pourquoi on a appelé prime pour dire que c’est une contribution de l’Etat », a-t-il déclaré.

Sur le cas des VDP PDI, il a assuré que lorsqu’il y aura une reconquête de leurs communes, ils seront installés.

S’agissant de la question de neutralité dans le recrutement de VDP, le ministre en charge de la défense s’est voulu clair. Il a rappelé que la neutralité est demandée et ça fait partie des statuts.

« Si vous êtes dirigeant d’un parti quelconque, ça veut dire que vous-même, en venant, vous amenez des gens avec vous et c’est ce que nos partenaires nous reprochent. C’est ça.
Il ne faut pas que ce soit une lutte rangée d’un groupe parce qu’ils ont eu des armes pour faire autre chose. Il faut qu’on soit clair. C’est la neutralité que nous voulons. Vous êtes chef de parti, vous avez démissionné, vous le dites. Est-ce que dans la pratique vous allez le faire ? On comprend tout ça. Je suis chef de parti politique, je deviens VDP, je démissionne. Qu’il y ait une barrière claire là-dessus », a-t-il annoncé.

Mais le député Abdoulaye Soma n’est pas de cet avis. Selon lui, l’article 18 de la loi qui interdit les responsables de partis politiques, tous les syndicats et les responsables des associations d’être VDP sauf s’ils démissionnent, a une exclusion et il était possible sur le plan juridique de manifester cette neutralité.

« Être VDP, ce n’est pas accordé un privilège » (Pr Abdoulaye Soma, Député a l’ALT)

« J’ai un avis réservé à cette disposition parce que je pense qu’être VDP, ce n’est pas octroyé un avantage à quelqu’un, ce n’est pas accordé un privilège. C’est un engagement patriote pour défendre la nation. (…) Pour moi, on devrait laisser ouverte la possibilité à n’importe qui d’être VDP. Sur le plan juridique, pour manifester la neutralité, on peut avoir des dispositions qui excluent l’affichage de l’appartenance pendant l’exercice des fonctions de VDP », s’est-il prononcé, en ajoutant que cette exclusion réduit l’assiette de recrutement de VDP.

En rappel, la loi n°002-2020/AN du 21 janvier 2020 portant institution des Volontaires pour la défense de la patrie a été adoptée à l’unanimité par les votants.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page