Menaces sur l’approvisionnement du Burkina Faso en hydrocarbures : Communiqué du Groupement Professionnel des Pétroliers Indépendants du Burkina Faso

Le Groupement Professionnel des Pétroliers Indépendants du Burkina Faso (GPPI-BF) a – à l’instar de nombreux acteurs économiques burkinabè – appris via une publication en ligne du quotidien spécialisé AFRICA INTELLIGENCE parue le 27 Octobre 2022 et relayée par des organes de presse locaux, que des « traders menacent Ouagadougou de couper l’approvisionnement en carburant ».

En tant qu’organisation regroupant des acteurs locaux de la distribution de produits pétroliers, le GPPI-BF s’est inquiété d’une telle perspective auprès de la SONABHY. La Direction Générale de la SONABHY a – à travers des explications claires – rassuré notre organisation quant à  l’inexactitude des allégations publiées et la disponibilité de stocks en qualités et quantités tant dans ses dépôts sur le territoire national, que dans les dépôts côtiers, en attente de transfert vers notre pays.

Elle a également rassuré notre organisation quant à l’approvisionnement régulier du Burkina Faso en produits pétroliers à court et moyen terme.

Le GPPI-BF a aussi suivi avec un vif intérêt, les propos de Son Excellence Monsieur Le Premier Ministre sur le sujet ; propos qui confirment l’absence d’une perturbation voire une rupture prochaine de l’approvisionnement de notre pays en hydrocarbures.

Nous remercions la Direction Générale de la SONABHY et lui renouvelons notre entière disponibilité à œuvrer à ses côtés, pour un approvisionnement sans entraves du Burkina Faso en produits pétroliers.

Nous constatons que de telles allégations interviennent alors que les autorités du Burkina Faso ont pris la décision d’encourager l’émergence d’acteurs locaux dans l’approvisionnement du Burkina Faso en hydrocarbures à hauteur de 40% des besoins du pays.

Une telle mesure salvatrice pour notre économie, ne peut que susciter une réaction hostile de ceux qui, pendant plus de quatre (4) décennies ont profité de la manne financière que constitue cette activité sans aucune retombée pour notre pays en termes d’investissement et de création d’emplois. Il n’est donc pas étonnant que de telles manœuvres aux desseins inavoués aient lieu.

En tout état de cause, le GPPI-BF dont des membres se sont lancés dans le trading d’hydrocarbures, tient à rassurer le peuple burkinabè, l’Etat du Burkina Faso et son gouvernement ainsi que la SONABHY, que nonobstant les obstacles dressés à dessein pour empêcher des traders locaux d’émerger, il est résolument engagé à relever le défi de l’approvisionnement du Burkina Faso par des fournisseurs burkinabè.

Le Président

Amado TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page