Recrutement de Volontaires pour la Défense de la Patrie : le MUNADF appelle les partis politiques à faire le pas

Le membres du Mouvement d’unification nationale pour le départ de la France (MUNADF) ont réitéré leur volonté de voir naître une éventuelle collaboration militaire russo-burkinabè.

Ils ont donné leur point de vue ce 31 octobre 2022 au cours d’une conférence de presse.
Opposés à la coopération entre le Burkina Faso et la France, les membres du MUNADF ont jugé que le recours à une coopération entre la Russie et le Burkina permettra à la partie burkinabè de venir à bout du terrorisme sur son territoire. « La Russie peut nous permettre de mettre fin à l’hydre terroriste. Nous devons l’accueillir », a déclaré Ali Diasso, président du MUNADF.

Dans la pratique, le président du MUNADF a expliqué que le Burkina Faso, peut passer par l’Etat malien qui est déjà en bons termes avec la Russie, pour avoir les faveurs du pays de Vladimir Poutine.

Ali Diasso a par ailleurs évoqué la question de la gouvernance de la Transition au Burkina Faso. Selon sa vision des choses, le Gouvernement d’Apollinaire Kyélem doit tenir compte des partis politiques dans la gestion du pays.

De ce qui précède, le président du MUNADF a dit souhaiter que les partisans et sympathisants des partis soient incités à s’enrôler dans les rangs des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP). « Si la transition est vraiment envisagée comme un gouvernement de travail et non de la soupe, il n’y a pas de raison plausible de ne pas soumettre tous les burkinabè à la tâche », s’est-il exprimé .

Pour finir, les membres du MUNADF ont suggéré que le Gouvernement de la Transition mette en pratique une politique de développement endogène pour l’unité nationale.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page