Prix Bayeux-Calvados-Normandie : Mariam Ouédraogo des Éditions Sidwaya remporte le 1er prix en presse écrite

La journaliste burkinabè Mariam Ouédraogo des Éditions Sidwaya a remporté le 1er prix en catégorie presse écrite, lors de la 29e édition du prix Bayeux-Calvados-Normandie des correspondants de guerre, qui s’est déroulée du 3 au 9 octobre 2022 en France.

Ce prix a été décerné à la journaliste burkinabè pour son article intitulé « Axe Dablo-Kaya : La route de l’enfer des femmes déplacées internes ». « Ces femmes sont aujourd’hui marquées à jamais, certaines sont enceintes et beaucoup ont des tendances suicidaires », a-t-elle laissé entendre par appel vidéo, lors de l’évènement. Notons que Mariam Ouédraogo est la première africaine à remporter ce prix.

Dans sa catégorie, elle est suivie respectivement de la journaliste française Margaux Benn du Figaro, 2e prix avec son article « En Ukraine, la rage de vivre pour vaincre l’horreur », et des journalistes Rachida El Azzouzi et Mortaza Behoudi de Mediapart, 3e prix avec leur article titré « À travers l’Afghanistan, six mois après le retour des talibans ».

En rappel, le Prix Bayeux-Calvados-Normandie des correspondants de guerre rend hommage aux journalistes qui exercent leur métier dans des conditions périlleuses.

Les Éditions Sidwaya ont rappelé que Mariam Ouédraogo a plusieurs fois été lauréate aux Galians, la cérémonie annuelle de récompenses des meilleures œuvres journalistiques et qu’elle a également été primée à bien d’autres concours de journalisme, notamment celui de la meilleure journaliste organisé par le Centre national de presse Norbert Zongo.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page