Burkina Faso: Sandaogo Damiba installe les 40 conseillers du COST, « la boussole » de la Transition

Le président du Faso, Paul Henry Sandaogo Damiba a procédé à l’installation des membres du conseil d’orientation et de suivi de la transition (COST), ce vendredi 2 septembre 2022 à Ouagadougou.

Les 40 conseillers du Conseil d’orientation et de suivi de la transition (COST) ont pris fonction. Créé en juin 2022, le COST est chargé de définir les grandes orientations de la transition sur les questions de paix, de stabilité et de sécurité nationale.

Selon le président du Faso, Paul Henry Sandaogo Damiba, le COST est au « cœur de la stratégie » de la transition.  Appelant les conseillers à bien jouer leur « rôle historique », le chef de l’État a ajouté que les propositions du COST constitueront la boussole qui va guider le « bateau Burkina Faso ».

« Progressivement, nous avons au fil des années contribué, chacun par son action, ses paroles, son silence et sa passivité à détricoter le tissu social que nos devanciers ont pris des décennies à tisser. La grande crise que nous traversons aujourd’hui n’est que la gangrène de tous les petits problèmes que nous avons échoué à juguler pendant toutes ces années (…)

Nous avons pris l’engagement de faire en sorte que cette transition constitue le point de départ d’une gouvernance de type nouveau (…) la vision qui sous-tend tous les chantiers et se résume en une seule phrase. Faire du Burkinabè, l’artisan de son propre bien être, de la stabilité et de l’évolution de son pays (…)

Nous devons cultiver les réflexes sécuritaires qui contribuent à nous protéger collectivement. Cette prise de conscience individuelle est absolument nécessaire dans la construction de notre sécurité collective. Cette logique est tout aussi valable dans les différents secteurs de développement »,

Lieutenant-colonel Paul Henri Damiba

Dans le paysage institutionnel, le COST est rattaché à la présidence au Faso. Il peut être considéré comme « un organe pour assister le président du Faso» et « un organe qui participe à la définition de la vision prospective du pays ».

Il se veut aussi la composante qui va « combler le vide créé par l’absence de programme politique » de la transition. Ses membres sont des civils et des militaires. Ils ont été choisis selon les valeurs d’intégrité, d’impartialité et de moralité.

Le directoire du COST – © Faso7

En rappel, les organes de la transition prévus par la Charte, sont le Président de la Transition, le Conseil d’Orientation et de Suivi de la Transition (COST), le gouvernement de la transition et l’Assemblée législative de transition. Le COST est une recommandation de la commission qui était chargée d’élaborer les textes de la transition. Il a été validé par les assises nationales.

Les 40 conseillers du COST sont repartis dans 4 commissions. Il s’agit de la commission chargée de la lutte contre le terrorisme, celle chargée de l’action humanitaire, celle chargée de la refondation de l’état et de l’amélioration de la gouvernance administrative, politique, économique et des secteurs sociaux et la commission chargée de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale.

Basile SAMA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page