Fonds de Soutien Patriotique au Burkina Faso : Plus de 86 milliards F CFA collectés au premier semestre 2024

Le montant des encaissements toutes sources confondues pour le Fonds de Soutien Patriotique s’élève à 86 203 443 477 F CFA au premier semestre 2024. Cette information a été donnée au cours de la 2e session ordinaire du Conseil d’orientation du Fonds de Soutien Patriotique ce lundi 1er juillet 2024, à Ouagadougou, sous la présidence du Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem.

Sur un objectif annuel de recouvrement de 100 milliards de F CFA, ce sont 86 203 443 477 F CFA qui ont été recouvrés à la date du 25 juin 2024 au compte du Fonds de Soutien Patriotique (FSP). La somme de 55 188 741 877 F CFA a été mobilisée depuis le 1er janvier 2024.

En ce qui concerne la mesure gouvernementale portant sur les retenues obligatoires sur les revenus des travailleurs, il a été recouvré 1 461 559 118 F CFA auprès des salariés du privé et 12 658 940 518 F CFA auprès des salariés du public.

Pour les prélèvements effectués sur les prestations des opérateurs de téléphonie mobile et d’audiovisuel, 11 350 193 682 F CFA ont été recouvrés.

Par rapport à la situation des encaissements au 26 mars 2024, c’est un montant de 55 176 696 732 F CFA qui a été mobilisé dans la période sous revue, soit une variation à la hausse d’environ 178 %, selon Vieux Abdoul Rachid Soulama, président du conseil de gestion du FSP.

2e session ordinaire du Conseil d’orientation du Fonds de Soutien Patriotique sous la présidence du Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem (au milieu)

« Cette embellie s’explique principalement par l’incidence de la contribution spéciale sur les bénéfices nets des entreprises qui ressort à près de 20 milliards de F CFA », a-t-il noté.

Selon lui, au titre des prélèvements qui demeurent la première source de collecte, soit 67,50 % des encaissements, la contribution sur les bénéfices nets se positionne en 2e place avec 33,05 % de ce mode de contribution, juste après la collecte sur la consommation des produits de la SODIBO qui vaut 51,76 % des prélèvements.

Selon le ministre délégué chargé du Budget, Fatoumata Bako/Traoré, le conseil d’orientation du FSP est l’organe de décision du fonds de soutien patriotique qui statue aujourd’hui sur le rapport de gestion du 2e trimestre de l’année 2024 et également qui va statuer sur les projets d’affectation des ressources pour le 3e trimestre de l’année 2024.

« En termes de bilan, il faut dire que le bilan est très satisfaisant. Au niveau du fonds de soutien patriotique, nous sommes à un niveau de mobilisation de plus de 86 milliards de Francs CFA pour un objectif de 100 milliards attendus en fin décembre 2024 », a-t-elle jugé.

« Le bilan est très satisfaisant », Fatoumata Bako/Traoré, ministre délégué chargé du Budget.

Selon elle, ce recouvrement laisse augurer de réels motifs d’espoir sur l’atteinte de l’objectif annuel de recouvrement fixé de 100 milliards F CFA.

« Les résultats forts louables atteints dans un contexte socioéconomique et politique sous-régional et international difficile sont l’expression de l’adhésion des Burkinabè aux objectifs du Fonds d’une part, ainsi que de l’engagement et la détermination de l’ensemble des acteurs de mise en œuvre d’autre part », a ajouté Fatoumata Bako/Traoré.

Au niveau des dépenses, les ressources affectées de janvier à juin 2024 s’élèvent à 113 677 144 221 F CFA. Le montant total des déblocages opérés sur ladite période s’élève à 45 875 000 000 de F CFA et mis à la disposition de la Brigade des Volontaires pour la Défense de la Patrie (BVDP). Elle s’est faite sur trois opérations de montants respectifs de 5 385 000 000 F CFA, 18 020 000 000 F CFA et 22 470 000 000 F CFA.

Le montant total des déblocages opérés sur ladite période s’élève à 45 875 000 000  de FCFA  et mis à la disposition de la Brigade des Volontaires pour la Défense de la Patrie (BVDP).

Pour l’exécution des dépenses, 51 290 607 050 F CFA ont été mobilisés pour assurer des dépenses du personnel des VDP et mettre à leur disposition des équipements individuels et collectifs. Pour leur prise en charge sociale, il s’agit du paiement des primes d’opération pour près de 67 000 VDP en moyenne, de janvier à mai 2024 ; la prise ne charge des frais d’alimentation des VDP nationaux, la prise en charge des frais des soins de santé, la gestion des dépenses de formation initiale des VDP ainsi que les frais d’assurance.

Plusieurs acquis majeurs ont été enregistrés, de l’avis de Vieux Abdoul Rachid Soulama. Il s’agit de la prise en charge efficace des dépenses sociales des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), le renforcement des capacités d’intervention des forces combattantes, la poursuite des actions de communication, l’établissement de cadres de partenariat pour la mise en place de couvertures d’assurance et la prise en charge médico-chirurgicale des VDP et le renforcement des capacités des acteurs intervenant dans la gestion du CAS-FSP.

L’insuffisance de ressources humaines au niveau de la BVDP, notamment dans les structures déconcentrées et l’insuffisance de locaux pour abriter les services de l’État-major de la BVDP tant au niveau central que déconcentré constituent les difficultés rencontrées.

En termes de perspective, il s’agit de l’opérationnalisation du Plan opérationnel de communication pour l’année 2024 pour encadrer l’intensification envisagée des actions de communication, le renforcement du suivi auprès des entreprises pour une optimisation de la collecte des ressources au profit du FSP et le paiement des primes d’opération des VDP par mobile money envisagé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page