Burkina Faso : L’Alliance des femmes de l’AES offre des vivres aux combattants au front

L’Alliance des femmes de l’Alliance des États du Sahel a effectué un don de plusieurs tonnes de riz, ce 21 juin 2024 à Ouagadougou. Ces dons visent les FDS et VDP au front ainsi que les veuves et orphelins des combattants tombés. C’est le ministre en charge de la Défense, le Général Kassoum Coulibaly, qui a reçu ces vivres.

Ce sont 20 tonnes de riz précuit et poly vitaminé que les donatrices ont apporté comme contribution collective à l’effort de paix. L’idée est de permettre aux bénéficiaires de gagner du temps en cuisinant des repas rapides, surtout étant au front.

Andréa Sawadogo, présidente de l’Alliance des femmes de l’AES, a expliqué que ce geste se justifie par le sens du patriotisme et l’instinct maternel. « C’est vraiment pour galvaniser nos FDS, nos VDP, qui ne ménagent aucun effort quant au retour de la paix dans notre chère Patrie. Nous voulons également leur montrer notre amour en tant que mères. Nombreuses sont ces femmes qui sont tapis dans l’ombre ; qui, chaque jour que Dieu fait qu’elles soient en bonne santé, ne cessent d’égrener leurs chapelets, de crier à Dieu pour que vraiment nous remportons la victoire face à cette adversaire », a-t-elle fait comprendre.

Par ailleurs, Andréa Sawadogo a transmis ses encouragements au Capitaine Ibrahim Traoré, Président de la Transition. « Qu’il sache que les mamans du Burkina Faso, en communion avec celles du Mali et du Niger ; nous prions vraiment pour nos trois États, pour nos trois Présidents. Parce qu’advienne que pourra, nous allons finir par triompher », a-t-elle ajouté.

Après avoir reçu symboliquement le don, Kassoum Coulibaly, ministre en charge de la Défense, a remercié l’Alliance des Femmes de l’AES. Il a garanti que ce riz spécial sera expérimenté au front. « Ce geste est symbolique parce qu’il faut dire que ce don vient de nos mamans. Quand les mamans pensent à leurs enfants, pensent à la famille ; ça, c’est une essence que nous ne pouvons que saluer », a-t-il dit de plus.

Notons que le riz donné a été mis à la disposition de l’association par le Révérend Joseph Koomson, fondateur du Victory International Ministries. Présent à l’événement, il n’a pas manqué de prier pour le retour de la paix au Burkina Faso au milieu de l’assemblée.

L’Alliance des femmes de l’AES est un regroupement de femmes Burkinabè, Maliennes et Nigériennes. Elles se donnent pour principale mission de soutenir les actions des autorités de l’Alliance des États du Sahel.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page