Burkina Mousso Oscars : 16 femmes récompensées lors de la 9e édition

La cérémonie de remise de trophées de la 9e édition du Burkina Mousso Oscars (BUMO) a eu lieu, le samedi 8 juin 2024, dans la salle des fêtes de Ouaga 2000. Au total, 16 femmes ont été récompensées pour leur savoir-faire dans plusieurs secteurs d’activités.

Au cours de cette cérémonie, ce sont seize trophées qui ont été décernés aux femmes pour leurs efforts et leur savoir-faire dans leurs domaines d’activité. Ces récipiendaires ont été primées dans plusieurs catégories notamment la danse, la musique, le tourisme et l’hébergement, l’art culinaire, les œuvres sociales, la promotion culturelle, art et culture, les finances, la communication, la microfinance immobilière, l’hôtellerie, le transport et l’association. Des prix spéciaux et des tableaux d’honneur ont été décernés au cours de cet événement.

Mariam Sankara connue sous le nom de « Mam Sank » est une des lauréates de cette édition. Elle a obtenu un trophée dans la catégorie art culinaire pour son savoir-faire dans la restauration et la valorisation des mets locaux. Remerciant le comité d’organisation, elle a exprimé sa joie pour cette distinction. « C’est une joie immense envers ma personne et envers mon entreprise qui valorise les mets locaux. Ce prix nous montre qu’on est sur le bon chemin et on va redoubler d’efforts pour les années à venir », s’est-elle exprimée.

Aboubacar Kéré alias Kerson, promoteur du BUMO remet un trophée à une lauréate -©Faso7

L’objectif de cette activité, selon Aboubacar Kéré alias Kerson, promoteur du BUMO, est de marquer une halte pour magnifier la femme et reconnaître ses mérites dans leurs domaines d’activité. Il dit être satisfait de la réussite de cette édition malgré la situation sécuritaire que traverse le Burkina Faso. « Dans notre contexte burkinabè, on a des femmes leaders qui malgré toutes les difficultés auxquelles elles sont confrontées arrivent à se démarquer et à exceller dans leur domaine d’activité. C’est pourquoi, nous avions marqué un arrêt pour reconnaître le mérite de ces femmes dans leurs différents domaines d’activité », a-t-il indiqué.

Il faut noter que la 9e édition du BUMO a eu pour parrain le Dr Harouna Kaboré, ancien ministre en charge du commerce. Il s’est fait représenter par Augustin Bambara, directeur général COTECNA. Pour lui, le BUMO est un événement qui vise à valoriser et à encourager les activités et les initiatives des femmes. « Cette cérémonie de distinction vise à magnifier et à reconnaître le rôle de la femme. Donc, nous sommes là pour honorer les femmes », s’est-il exprimé.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page