LONAB : Appelé à démissionner, le DG estime que « La société se porte très bien »

Dans l’affaire l’opposant au personnel de la Loterie nationale Burkinabè (LONAB), le directeur général de la structure, Ibrahim Ben Zarani, est sorti du silence et a donné sa version des faits. Ce vendredi 7 juin 2024, il a expliqué qu’il « n’en est rien ». Dans sa sortie, il a aussi souligné qu’il y a des échanges entre les différentes parties afin de trouver une solution à la crise qui secoue la nationale des jeux de hasard au Burkina Faso.

Concernant le cas du manque d’outil de production, le directeur général de la LONAB Ibrahim Ben Zarani a donné des explications. Selon ses propos, des manquements dans le respect des procédures dans la passation des marchés de pièces ont conduit son équipe à entreprendre leur régularisation avant de les inscrire dans le budget 2023.

« Le respect des procédures en matière de commande publique a entraîné un certain nombre de retards dans la livraison de ce matériel. Mais je dois dire qu’à ce jour, avant le mois de mai, l’ensemble des outils de production ont été acquis et livrés. Et en principe, il n’y a pas de problème à ce niveau. La question a fait également l’objet d’échange avec le conseil d’administration », a-t-il dit.

« Les tendances sont bonnes »

Sur le second aspect de la revendication du personnel qui concerne « le manque de vision commerciale de la direction générale », Ibrahim Ben Zarani a également apporté des précisions. Il a notamment relevé que le développement et l’innovation sont des axes importants. Il estime alors qu’il y a une vision qui permet à la LONAB de dérouler l’ensemble de ses actions. Par rapport à la baisse du chiffre d’affaires, il a souligné que « c’est une confection d’éléments ».

« Quand vous prenez le contexte sécuritaire, on a la fermeture de quelques points de vente qui est observée. Il y a la délocalisation des clubs, il y a aussi le fait que les équipes n’arrivent plus à voir accès à certaines zones pour pouvoir faire la promotion commerciale. Tout ça, ça joue sur le chiffre d’affaires », a-t-il dit avant d’ajouter que « les tendances sont bonnes ». Des campagnes sont aussi en cours d’exécution toujours dans le but d’améliorer le chiffre d’affaires, selon le DG de la LONAB.

Au titre de ces campagnes, Ibrahim Ben Zarani a signifié que la digitalisation des anciens produits de jeu et le lancement de nouveaux jeux sont des programmes entrant dans ce cadre. Sur le cas de LOANBET, il a noté plus de 144 000 inscrits et actifs. Un motif de satisfaction de son point de vue. « La société se porte très bien », a-t-il martelé. Comme innovation, il a révélé qu’une cellule de réflexion sur les jeux en ligne est en cours de création.

Un point abordé par le premier responsable de la LONAB est la question des recrutements. Selon ses explications, une autorisation de recrutement a été faite par le conseil d’administration depuis 2021, mais les partenaires sociaux s’y opposent. « On n’arrive pas à opérationnaliser parce que les partenaires sociaux disent qu’il faut d’abord procéder au reclassement du personnel à l’interne », a-t-il relevé.

Ibrahim Ben Zarani a souligné que la direction générale pense que les deux peuvent se faire en même temps. C’est dans ce cadre qu’un comité interne a été mis en place. Il a aussi mentionné que le personnel de la LONAB est vieillissant et il faut procéder à son renouvellement, car beaucoup de travailleurs iront à la retraite dans 2 ou 3 ans.

En rappel, les travailleurs de la Loterie nationale Burkinabè (LONAB) ont manifesté le lundi 27 mai 2024 pour réclamer la démission du Directeur général, Ibrahim Ben Zarani. Cette manifestation s’est tenue suite à la non prise en compte des doléances de la plate-forme revendicative du syndicat, notamment le manque de matériel de travail pour le personnel.

Lire également ▶ LONAB : Le personnel réclame la tête du Directeur général

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page