Burkina Faso : Des officiers d’administration « made in Burkina » à l’assaut du terrain 

Le premier Cours d’Application des Officiers d’Administration de l’Intendance Militaire a effectué sa sortie de fin de stage, ce jeudi 30 mai 2024 à Ouagadougou. Cette cuvée « made in Burkina » a fait un stage de 6 mois.

Forte de 9 officiers, dont un personnel féminin, le premier Cours d’Application des Officiers d’Administration de l’Intendance Militaire est prêt à entamer le travail pratique. La cérémonie de fin de stage a eu lieu ce jeudi 30 mai 2024, à Ouagadougou.

Selon le directeur du Cours d’Application des Officiers d’Administration de l’Intendance Militaire, le Lieutenant-Colonel Traoré Fabé Adama, pour une première, des motifs de satisfaction se dégagent, mais il existe de la place pour une amélioration.

Il a soumis des doléances à l’endroit des autorités militaires. « La première est voir se pérenniser l’organisation de stages d’officiers d’administration et pourquoi pas d’intendants militaires un jour, la 2e est de le voir se dérouler sur le site y dédié à savoir la future école de formation du personnel de l’administration et de l’intendance », a-t-il dit.

Le Lieutenant-Colonel  Traoré Fabé Adama, a rappelé aux nouveaux officiers intendants que le diplôme qu’ils vont « recevoir ne vaut que ce que vaut son détenteur ».

S’adressant aux nouveaux officiers d’administration, le Lieutenant-colonel Traoré Fabé Adama, leur a rappelé que le diplôme qu’ils vont « recevoir ne vaut que ce que vaut son détenteur ».

Pour le Lieutenant-colonel Triandé Hamed, Directeur central de l’intendance militaire, les résultats sont appréciables. En effet, les moyennes sont comprises entre 13,43 et 16,89 avec une moyenne de la classe de 14,89.

Il a dit aux nouveaux officiers de l’administration que le temps de formation passé à l’école a été certes « harassant », il a été aussi intellectuellement et humainement enrichissant.

« Cette période restera à n’en point douter un ciment que le terrain consolidera par la pratique. Vous avez reçu des connaissances et vous avez la responsabilité de les mettre en pratique sur vos différents lieux de travail », a-t-il invité en leur rappelant que ce stage constitue la base de leurs cursus administratifs.

Le président de la promotion, le lieutenant Sawadogo Lassané, a laissé entendre que les enseignements reçus durant les six mois de stage ont été sanctionnés par de multiples devoirs, couronnés par un examen final. Ils ont aussi bénéficié de sorties d’étude à l’École Nationale des Régies Financières, à l’Assemblée Législative de Transition et un voyage d’études à Bobo-Dioulasso et à Orodara.

« Nous avons bénéficié également d’une conférence avec la Direction générale des Impôts et une autre avec la Direction générale de la Douane. Tout cela, nous a permis d’acquérir des riches connaissances qui nous permettrons d’exécuter avec professionnalisme les tâches à nous confier », a-t-il confié.

Il a assuré qu’ils repartent outillés de savoirs, savoir-faire et de savoir-être nécessaires pour exercer leur métier de l’intendance militaire au grand bonheur de la nation en général et en particulier les Forces Armées Nationales.

Le président de la promotion, le lieutenant Sawadogo Lassané, les enseignements reçus durant les  six mois de stage ont été sanctionnés par de multiples devoirs.

Le Chef d’État-major général des Armées adjoint, le colonel Moussa Diallo, a répondu que les différentes doléances sont notées. Selon lui, l’organisation de stages en interne entre en droite ligne de la vision du Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré, en ce sens qu’ils s’appuient surtout sur les réalités du pays.

« Vous devez être fiers d’avoir été formés ici au pays, et rassurez-vous, la qualité de la formation reçue n’est nullement au rabais. Je me réjouis de savoir que vous bouterez d’ores et déjà paresse, cupidité et goût du gain facile. C’est d’ ailleurs un impératif par ces temps où les rares ressources doivent être gérées avec la plus grande parcimonie. Je sais compter sur vous, afin de jouer le rôle qui est votre, dans cette lutte de reconquête du territoire », a-t-il dit.

« Vous devez être fiers d’avoir été formés ici au pays, et rassurez-vous, la qualité de la formation reçue n’est nullement au rabais » (Chef d’Etat-major général des Armées adjoint, le colonel Moussa Diallo)

Il faut noter que le stage du premier Cours d’Application des Officiers d’Administration de l’Intendance Militaire a débuté le 24 novembre 2023, à l’Institut des Sciences de la Logistique de Ouagadougou.

Première du genre au Burkina Faso, ces types de formation se faisaient à l’extérieur, notamment au Mali, en France, au Maroc et en Tunisie. Dans le but de compter sur ses propres compétences, le Burkina Faso a décidé de former ses officiers au pays, afin de tenir compte des réalités du territoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page