Étalons du Burkina Faso : Brama Traoré sort une nouvelle liste sans Bertrand Traoré et donne les raisons

La liste des Étalons pour la trêve internationale de juin est connue. Le sélectionneur des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024, une liste de 23 noms. Hervé Koffi est de retour, de même que Farid Ouédraogo, Saïdou Simporé, Hassan Bandé et Mohamed Konaté. Par contre, pas de Bertrand Traoré ni d’Issoufou Dayo.

« Les absences de Bertrand Traoré et de Dayo, ce sont des choix. Le coach, c’est comme un maçon. Lorsqu’il arrive pour continuer un bâtiment quand il y a des briques qui gênent, il va les enlever, les replacer et tailler d’autres briques pour continuer la construction. Le football n’échappe pas à cette règle (…). Le nouveau maçon est là, il est en train de tailler d’autres briques. Ça va continuer. S’il y a d’autres briques qui ont été descendues de la construction, on peut à un moment donné les remettre pour finir le bâtiment », a déclaré Brama Traoré au sujet des absences de Bertrand Traoré et d’Issoufou Dayo.

Plus loin, Brama Traoré a fait savoir qu’avant de prendre sa décision de ne pas convoquer les deux joueurs, il a eu une discussion téléphonique avec eux courant mars, avril 2024. « Juste après les deux matchs de mars, j’ai communiqué longuement avec Bertrand Traoré. Je lui ai dit de vive voix que le football, c’est ainsi. Un entraîneur arrive et fait ses choix. Nous avons beaucoup parlé. Avec Issoufou Dayo, j’ai également échangé parce que comme je le dis, au-delà de mon rôle d’entraîneur, je suis leur père », a avoué Brama Traoré.

Sur les matchs contre l’Égypte et la Sierra Leone, Brama Traoré a rappelé que l’objectif des Étalons reste la qualification pour la coupe du monde 2026. Selon ses propos, la victoire n’est pas uniquement un objectif du staff ou de l’équipe nationale. Pour lui, c’est aussi l’objectif de tout le monde, du peuple et des joueurs. Il a estimé avoir convoqué les joueurs à même de lui permettre de gagner.

« Un homme doit être égal à lui-même. Il doit être à la hauteur des événements. Il ne doit pas avoir peur d’entreprendre. Je ne suis pas sélectionneur par hasard. Nous allons travailler pour élever le niveau de notre pays. Nous assurer d’aller en coupe du monde (…). Il faut vivre le présent et c’est ce que nous faisons. Je suis avec mes assistants, nous travaillons. On essaie d’avoir des informations pour nous fixer sur nos choix. Nous avons les mains libres pour décider (…) Avec le premier responsable de la fédération, on s’est manqué à Abidjan lors du tournoi UEMOA. Je lui ai dit quand vous confiez la responsabilité à un coach, laissez-le travailler. Ou bien, tu me mets dehors. Moi, je n’ai pas peur. Si ça ne va pas, je peux aller entraîner mon village. J’ai les connaissances », a martelé Brama Traoré.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page