Burkina Faso : La gendarmerie nationale sensibilise des aveugles et malvoyants

La gendarmerie nationale a sensibilisé ce lundi 20 mai 2024, à Ouagadougou, les jeunes de l’Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants (UN-ABMAM). Cette sensibilisation portant sur la sécurité routière, la santé et la drogue a été précédée d’une montée des couleurs.

Après plusieurs sensibilisations dans les différentes légions de gendarmerie, les pandores ont sensibilisé les jeunes de l’Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants (UN-ABPAM), ce lundi 20 mai 2024.

Selon le Lieutenant Koné Abdoul Karim Judicaël, directeur de la communication et des relations publiques de la gendarmerie nationale, cette sensibilisation entre dans le cadre de leurs activités socio-éducatives au profit de tous les élèves du Burkina.

Au cours de l’année scolaire 2023 2024, ils ont organisé une cérémonie de montée des couleurs dans les différentes légions de gendarmerie du Burkina Faso.

« Ces gamins ont montré que pour être Burkinabè, on n’a pas besoin d’un handicap. Le Burkinabè, c’est dans le sang, c’est dans le cœur et c’est dans l’esprit. Et en chantant l’hymne national, ils nous ont montré ensemble que nous sommes en cœur avec ce pays pour sa défense », a-t-il déclaré après les avoir vus et écoutés chanter l’hymne national.

Le président de l’Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants, Oulé Christophe, s’est réjoui de la présence des gendarmes dans leurs locaux.

« Nous sommes très contents. Nous pensons qu’avec l’arrivée de la gendarmerie, nous nous sentons aussi comme citoyen que les autres. Toujours accompagnés par la gendarmerie pour respecter, les symboles de patriotisme d’un Burkinabè », s’est-t-il exprimé.

« Nous pensons qu’avec l’arrivée de la gendarmerie, nous nous sentons aussi comme citoyens que les autres », Oulé Christophe, président de l’Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants.

A l’occasion de cette sensibilisation, l’UN- ABPAM a reçu quelques cannes de la part de la gendarmerie nationale. Et de l’avis du Lieutenant Koné Abdoul Karim Judicaël, c’est juste un acte symbolique en attendant de venir avec plus de cadeaux.

« La canne, c’est le symbole même du handicap visuel. Quelqu’un qui est totalement aveugle a besoin de la canne pour pouvoir se déplacer dans la communauté pour aller vers les autres et ne pas être forcément lié à la disponibilité d’une personne qui l’accompagne », a-t-il expliqué.

Pour Souleymane Ouédraogo, Secrétaire de l’UN ABPAM et député à l’Assemblée Législative de Transition (ALT), c’est une belle initiative. « Nous avons la chance d’avoir une institution aussi importante que la gendarmerie qui est venue soutenir notre association. D’abord en offrant des dons, mais surtout en nous apprenant à surmonter notre handicap, à avoir la confiance en soi », a-t-il apprécié.

« Nous avons la chance d’avoir une institution aussi importante que la gendarmerie qui est venue soutenir notre association », Souleymane Ouédraogo , Secrétaire de l’UN ABPAM et député à l’Assemblée Législative de Transition (ALT).

Élève en classe de 4e, Boubacar Bancé a exprimé sa satisfaction sur l’action des pandores. « Ça fait vraiment plaisir d’être accompagnés de nos papas de nos grands qui sont des corps habillés, nous aussi, on les encourage comme on peut, mais si on a l’occasion qu’ils passent pour monter les couleurs, c’est vraiment bien », a-t-il signifié.

Elève en classe de 4e, Boubacar Bancé, a exprimé sa satisfaction sur l’action des pandores.

Les jeunes aveugles et malvoyants ont, au cours de la cérémonie de montée du drapeau, donné la signification des couleurs du drapeau et son importance pour le pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page