Ousmane Sonko : « Nous ne lâcherons pas nos frères du sahel »

Le Premier ministre sénégalais, Ousmane Sonko, a, au cours d’une conférence conjointe avec Jean-Luc Mélenchon, le 16 mai 2024 à Dakar, réaffirmé son soutien aux pays de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) face aux différentes sanctions prises à leur endroit. Il a estimé qu’il est inadmissible que des pays africains s’attaquent à leurs pairs sous l’influence des Occidentaux.

Ousmane Sonko a fait savoir que contrairement aux Africains, lorsque des pays occidentaux ne respectent pas les règles de l’Union européenne, ils ne sont pas pour autant mis sous embargo ou exclus des subventions.

De ce fait, il s’est indigné face à l’intrusion des Occidentaux dans la prise de sanctions à l’endroit des pays frères ainsi qu’à leurs populations. Par conséquent, le Premier ministre dit mettre tout en œuvre pour renforcer les différents liens.

« C’est pourquoi, nous ne lâcherons pas nos frères du sahel et nous ferons tout ce qu’on peut pour raffermir les liens et leur apporter notre solidarité », s’est -il exprimé. Il a aussi ajouté que ces Occidentaux, après avoir condamné des pays aux régimes militaires et dictatoriaux, repartent vers des « régimes qui ne sont pas démocratiques pour négocier du pétrole ou des marchés ».

« Les problèmes internes aux pays doivent être réglés par les citoyens de ce pays. Certes, il y a eu des coups d’État et personne n’encourage la commission de coup d’État, mais je refuse d’être de ceux qui analysent les symptômes et qui refusent d’analyser les causes réelles », a conclu Ousmane Sonko.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page