Ouagadougou : Un présumé voleur de motos mis aux arrêts par la Gendarmerie nationale

Les éléments de la Gendarmerie de Nongr-Massom ont mis aux arrêts un présumé voleur de vélomoteurs, a informé la Gendarmerie nationale, ce 1er mai 2024.

C’est suite à l’interpellation du présumé voleur dénommé S.A par les habitants du quartier Wayalghin que la Gendarmerie a décidé d’ouvrir une enquête. S.A, de nationalité étrangère, tentait difficilement de vendre un engin volé lorsqu’il a été interpellé par les habitants de Wayalghin.

Ce sont au total sept vélomoteurs, tous de marque YAMAHA dont six de modèle SIRIUS et une FINN que le présumé délinquant a réussi à voler. Ces victimes sont la gent féminine et les jeunes.

« Le mode opératoire de S. A, consiste à cibler la gent féminine et les jeunes ayant nouvellement acquis des montures. Il approche sa victime et par son charisme et son humilité, crée facilement une familiarité qui aboutit à une relation de sympathie. Il travaille à renforcer cette relation en étudiant sa victime, puis lui propose une aide quelconque, selon les difficultés vécues par la personne ciblée. A cette étape, il fait naître un climat de confiance et profite d’une imprudence ou de la naïveté de sa victime pour la déposséder de son moyen roulant », a expliqué la Gendarmerie nationale.

Après avoir volé les engins, le délinquant se débarrassait des plaques d’immatriculation et établissait de faux documents qu’il utilisait pour la vente de son butin.

« Lorsqu’un client exige la présence du propriétaire légitime de l’engin, il use de stratèges et appâte une fille en lui proposant une offre d’emploi accompagnée d’un vélomoteur de service et réclame la photocopie de sa CNIB pour la constitution du dossier. Il utilise ensuite cette photocopie pour remplir un autre reçu en utilisant des carnets de reçus confectionnés à cet effet. Il bernera la même fille qui, dans l’ignorance totale, se présentera avec lui au client et le tour est joué. L’engin est alors vendu en toute confiance », a également indiqué la Gendarmerie nationale.

Selon la Gendarmerie nationale, les investigations ont permis de saisir, entre autres, sept vélomoteurs, tous de marque YAMAHA dont six de modèle SIRIUS et une FINN, de fausses factures et de documents douaniers frauduleusement acquis, dix (10) CNIB, deux (02) photocopies de CNIB, une (01) carte d’électeur, toutes frauduleusement acquises, quatre-vingt-treize (93) cartes de visites dont cinquante-cinq (55) portant la dénomination « LEGALIS » et trente-huit (38) portant l’inscription « Ets OUEDRAOGO » dont les abonnements des numéros inscrits ont été faits avec des CNIB de tierces personnes et sept (07) carnets de factures différentes.

Il faut noter que S.A est un récidiviste spécialisé dans le vol des engins à deux roues.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page