13e édition du Prix burkinabè de la qualité : L’ABNORM outille les acteurs concernés de la ville de Bobo-Dioulasso

Dans le cadre de l’organisation du prix Burkinabè de la qualité, l’Agence burkinabè de la normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM) a organisé un atelier d’information et de sensibilisation à l’endroit des acteurs concernés. L’ouverture des travaux dudit atelier s’est tenue dans la salle de conférence du conseil régional des Hauts-Bassins, dans la matinée de ce lundi 29 avril 2024.

Cette campagne vise à informer et sensibiliser les parties intéressées pertinentes (PIP) sur l’importance de leur participation au Prix burkinabè de la qualité (PBQ). Selon le directeur général de l’ABNORM, Habraham Somda, il s’agit d’encourager les entreprises et les administrations publiques à s’inscrire dans la démarche qualité.

L’organisation de cette campagne d’information et de sensibilisation se justifie aussi pour lui par le fait que les années antérieures, le constat a indiqué que la mobilisation n’était pas au rendez-vous. C’est alors poursuit-il, que pour le compte de la 13e édition, l’ABNORM a voulu innover. « Nous avons souhaité organiser un atelier de sensibilisation dans certaines villes du Burkina pour inviter davantage ces entreprises à postuler afin de pouvoir s’inscrire dans la démarche qualité », a-t-il déclaré.

L’ABNORM a profité de l’organisation de la 21e édition de la SNC pour aller à la rencontre des entreprises et leur  montrer l’importance de la qualité et leur faire découvrir les innovations. « En termes d’innovations, nous avons instauré des packages, des prix en numéraire, des récompenses de participation à des foires, des certifications pour les petites entreprises », a fait savoir le directeur général, Habraham Somda.

Madi Ouarmé, le directeur régional par intérim des Hauts-Bassins de l’ABNORM, pense que Bobo-Dioulasso, ville industrielle et économique, doit marquer sa participation  active à cette 13e édition du PBQ. C’est pour lui, un prix qui met en compétition les entreprises nationales dans le domaine de la qualité pour leur expertise. Prendre part à cette compétition est, à l’en croire, un tremplin pour toutes les entreprises qui visent l’excellence.

Au nom des participants, Basile Somé, salue l’initiative. « C’est la bienvenue en ce sens que les éditions antérieures, c’était seulement la documentation et l’information télévisuelle et radiophonique qui parvenaient aux structures » a-t-il rappelé.

Pour lui, cette approche de porte-à-porte, en vue de donner l’information juste, est une bonne démarche. Il estime que cela va augmenter le nombre de candidatures au prix de la qualité Burkinabè. Il regrette que ce soit le manque d’information qui faisait que certaines entreprises ne participaient pas.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page