Burkina Faso – Côte d’Ivoire : Rencontre entre Téné Birahima Ouattara et le Général Kassoum Coulibaly à Niangologo

Après une réunion ce 19 avril 2024 à Niangologo en terres burkinabè, les ministres en charge de la Défense du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire ont convenu de donner un nouveau départ aux relations de coopération entre leurs États. C’est ce qu’ont rapporté nos confrères de l’Agence d’information du Burkina.

Cette rencontre se tient après les arrestations deux gendarmes ivoiriens au Burkina Faso et d’éléments de forces de Défense burkinabè en Côte d’Ivoire, accusés d’avoir franchi la frontière avec leurs armes de service.

Il en résulte que le ministre en charge de la Défense de Côte d’Ivoire, Téné Birahima Ouattara dit Photocopie s’est réjoui de la tenue effective de ce rendez-vous. « Cette rencontre que nous avons souhaitée, nous partie ivoirienne, était très utile pour nous permettre de nous parler. Les peuples qui sont de part et d’autre de ces frontières, ont pratiquement beaucoup de choses en commun. (….) Et pour ce faire, ces deux peuples, doivent tout faire pour rester ensemble », a-t-il expliqué.

Quant au ministre en charge de la Défense du Burkina Faso, le Général de Brigade Kassoum Coulibaly, il a jugé que le dialogue doit rester aux cœur des relations entre les deux pays. « Nous souhaitons vivre dans un espace commun de sécurité dans la fraternité et la cordialité. Chers frères vous êtes chez vous. Il n’y a peut-être qu’une bande imaginaire qui nous sépare, (mais) on est ensemble », a-t-il déclaré à l’ouverture des travaux.

Le ministre en charge de la Défense de Côte d’Ivoire est parti satisfait de sa rencontre qui a servi à passer en revue tous les points des relations entre les deux pays. « Je peux vous assurer que cette réunion de Niangoloko donnera un nouveau départ aux relations entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. On ne peut que se féliciter pour ce qui vient de se passer ce jour et je n’en dirai pas plus », a-t-il laissé entendre.

Le Général de Brigade Kassoum Coulibaly a fait savoir qu’il espère aussi que cette rencontre augure d’un nouveau départ pour la coopération Burkina-Côte d’Ivoire.

« Nous espérons que nous reprendrons un nouveau départ dans le cadre du renforcement des relations entre nos deux pays pour lutter contre le terrorisme dans notre sous-région et les différents trafics qui ont lieu à la frontière commune entre nos deux pays », a-t-il laissé entendre.

La partie ivoirienne a salué les victoires engrangées dans la lutte contre le terrorisme tout en exprimant sa compassions pour pertes subies. Elle a également réaffirmé son soutien au Burkina Faso.

Faso7

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page