Burkina Faso : La 1ère édition de la foire Connect Expo a débuté dans la ville de Bobo-Dioulasso

Le lancement de la première édition de la foire dénommée Connect Expo est intervenu ce jeudi 18 avril 2024, à Bobo-Dioulasso. Prévue pour se tenir du 18 au 20 avril 2024, cette activité organisée par le consortium ForthInvestment et Woord en Daad, est une occasion selon ses promoteurs de contribuer à améliorer le climat des affaires entre les jeunes au Burkina Faso.

« Renforcement de l’entrepreneuriat et de l’employabilité des jeunes au Burkina Faso : Défis et perspectives », c’est sous ce thème que se tient la première édition de la foire Connect Expo. Cette foire entend contribuer à l’essor d’un écosystème d’affaires entre les entreprises des jeunes au Burkina Faso. À en croire le coordonnateur du projet Job and Business Booster (JBB), Sosthène Kondé, initiateur de la foire, celle-ci veut « booster les entreprises des jeunes » en vue de créer de nouveaux emplois et de consolider les emplois existants.

Il a fait savoir que cela passe par trois axes clés qui consistent à soutenir les jeunes entreprises, à créer des emplois dans les entreprises et à renforcer et lier les entreprises des jeunes. Pour le coordonnateur de JBB, cette foire est considérée comme la « plus grande occasion » de s’adresser à l’ensemble des acteurs et solliciter des appuis et des synergies d’action afin d’obtenir des résultats et des impacts probants dans une courte durée.

Le projet, a-t-il dit, va fournir « un soutien complet aux bénéficiaires tout au long de leur parcours entrepreneurial ». À cet effet, il a encouragé les participants à profiter pleinement de cette foire pour découvrir les projets innovants, établir des connexions significatives et inspirer le changement positif dans la communauté.

Le  conseiller spécial de la présidence du Faso pour les questions de la jeunesse, Sosthène Sanou a trouvé que l’entrepreneuriat des jeunes au Burkina Faso mérite plus de considération. Il a par ailleurs regretté qu’au Burkina Faso, les jeunes soient « trois fois plus exposés au chômage que les adultes ».

Selon ses explications, l’entrepreneuriat est au cœur des priorités du pays comme moyen de lutte contre le chômage et le sous-emploi des jeunes. Aux jeunes entrepreneurs, il a indiqué que « pour réussir, il faut l’engagement ».

Pour le représentant du gouverneur des Hauts-Bassins, Ido Boubié, « l’initiative est salutaire ». À la jeunesse, il a demandé de « croire en elle-même », car « l’État ne peut pourvoir des emplois pour tout le monde ».

A noter que Connect Expo est une initiative du consortium ForthInvestment et Woord en Daad, une structure spécialisée dans le financement et l’accompagnement des PME et des projets d’entreprises.

Moussa Koné (collaborateur)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page