Me Apollinaire Kyélem : « Si vous vivez ici au Burkina Faso et vous n’êtes pas fiers d’être Burkinabè, vous êtes malheureux »

Dans le cadre de la célébration des Journées d’engagement patriotique et de participation citoyenne (JEPPC), le Premier ministre, Apollinaire Kyélem de Tambèla a passé un message, ce 26 mars 2024, au sein de son cabinet.

Après la montée du drapeau, Apollinaire Kyélem de Tambèla a introduit en faisant comprendre qu’il ne peut rien ajouter au message que le Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré a donné la veille. « Quand le Chef de l’Etat a parlé, il n’y a plus rien à dire. C’est l’expression de la voix de la Nation. Donc moi, ce que je peux vous dire, c’est d’aller méditer sur ces deux messages du Chef de l’État », a-t-il déclaré.

Cependant, le Premier ministre a fait le constat que tout le monde n’était pas habillé en Faso Dan Fani ou en Kôkô Dunda à cette cérémonie, malgré l’appel à consommer local.

« Je vois que devant moi-même, il y en a qui ne sont habillés ni en Faso Dan Fani, ni en Kôkô Dunda, qui préfèrent toujours avoir l’esprit ailleurs qu’au Burkina Faso. Je pense qu’il est temps que chacun se remette en cause et se mette dans la dynamique. Parce que si vous vivez ici au Burkina Faso et vous n’êtes pas fiers d’être Burkinabè, vous êtes malheureux. Si vous êtes étrangers et que vous vivez au Burkina Faso et vous n’êtes pas fiers du Burkina Faso, vous êtes aussi malheureux. Si vous êtes Burkinabè, que vous êtes à l’extérieur et que vous n’êtes pas fiers d’être Burkinabè et du Burkina Faso, vous êtes également malheureux. Parce que ceux qui vous acceptent là-bas ne vous acceptent que par le service que vous pouvez leur rendre. Vous n’avez pas votre identité », a laissé entendre le Chef du Gouvernement.

En définitive, le Premier ministre a souligné que les Burkinabè n’ont autre choix que d’accepter leur identité. C’est la seule façon de vivre heureux, selon lui. Il a donc encouragé les uns et les autres à se rattraper.

« Les amis qui sont en retard, je vous invite à vous mettre dans la dynamique. La dynamique du Faso Dan Fani, du Kôkô Dunda, de la participation citoyenne et de l’engagement patriotique. Le message est lancé, vous avez deux semaines pour vous racheter en attendant la deuxième phase des Journées d’engagement patriotique qui commencera le 2 octobre prochain », a-t-il laissé entendre.

En rappel, les JEPPC se tiennent les 26 mars et 2 octobre de chaque année pendant 15 jours.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page