Ouagadougou : L’association songtaaba Beogo Nirayinga vole au secours d’une cinquantaine de veuves

Promouvoir l’entraide et le secours aux personnes vulnérables, telle est la motivation de l’Association Songtaaba Beogo Nirayinga (ASBN). Cela s’est matérialisé à travers un don de vivres aux veuves et personnes démunies, le dimanche 3 mars 2024 à Ouagadougou.

C’est une cinquantaine de sacs de riz, des bidons d’huile et des enveloppes financières qui ont été remis à une cinquantaine de veuves vivant dans des conditions difficiles. Pour Daouda Guinko, Président de l’Association songtaaba Beogo Nirayinga (ASBN), ces dons entrent en droite ligne avec les valeurs intrinsèques de l’association qui sont entre autres l’entraide, la promotion de la paix et la solidarité.

« Nous nous sommes entretenus avec les veuves pour nous enquérir des conditions dans lesquelles elles vivent et la difficulté majeure constatée était celle liée à l’alimentation. C’est pourquoi nous avons collecté ces dons pour leur remettre aujourd’hui », a-t-il déclaré.

Cette cérémonie s’est tenue en marge d’une conférence organisée par ladite association. Selon Cheick Ousseini Kaboré, le conférencier du jour, ce geste à l’endroit des personnes vulnérables est à remercier et à pérenniser. Il  a ensuite  exhorté toute  personne de  bonne volonté à venir en aide aux veuves et aux  orphelins vivant dans la précarité.

Du côté des bénéficiaires, elles ont reçu ces dons avec joie et enthousiasme. « Nous sommes vraiment contentes de recevoir ces dons. Nous souhaitons bon vent à l’association, que Dieu les bénisse et les combles au-delà de leurs attentes », a laissé entendre Mamounata Kaboré au nom des bénéficiaires.

L’association ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle entend poursuivre ses œuvres en formant les veuves dans différents domaines d’activités qui sont entre autres la saponification, le tissage, la couture. Et ce, pour leur permettre d’être indépendantes financièrement.

Tertus Kaboré (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page