Burkina Faso : Les gérantes de clubs PMUB menacent de fermer pendant 48 heures

Les gérantes des clubs PMUB de la ville de Ouagadougou ont manifesté ce 28 février 2024 devant le siège de la Loterie nationale burkinabè (LONAB), contre la coupure de 5 % sur leurs commissions au profit de l’impôt. 

C’est une incompréhension pour ces gérantes des clubs PMUB qui disent avoir subi l’application des coupures de 5 % sur leurs commissions au profit de l’impôt, et ce, sans avoir été réellement mises au courant des raisons au préalable.

A les écouter, il y a de cela une semaine que des concertations avaient été engagées entre l’association des femmes gérantes des clubs PMUB et les premiers responsables sur la question. Depuis lors, aucune information précise ne leur a été transmise jusqu’à l’application de la décision.

Selon Élisabeth Coulibaly, représentante des gérantes des clubs PMUB, cette retenue vient s’ajouter au 0,2 % d’impôt qui leur étaient déjà coupé auparavant, augmentant ainsi leur charge.

« Par rapport à l’impôt, nous avons dit que depuis que nous travaillons, 34 ans, l’impôt a été coupé à 0,2 % et nous n’arrivons pas à comprendre qu’ils veulent couper maintenant », a-t-elle expliqué.

Des gérantes de clubs PMUB manifestant devant le siège de la, ce 28 février 2024 -©Faso7

Après avoir rencontré les premiers responsables de la LONAB, ce 28 février 2024, les gérantes disent avoir été informées que cette coupure devrait être appliquée depuis 24 ans, mais qu’elle était supportée jusque-là par la LONAB. A en croire les gérantes en colère ce matin, le directeur générale de la LONAB dit ne pas savoir les raisons de cette retenue. « Il dit que c’est pas faute, et que l’ordre vient en haut », a indiqué Élisabeth Coulibaly.

« Les femmes ont dit qu’elles ne peuvent pas parce que les charges sont trop. Nous avons trois à quatre aides vendeuses, les maisons d’occupation sont chères », a martelé la représentante des gérantes de clubs PMUB.

« Si la LONAB ne revient pas à ces décisions, nous allons faire suspendre le PMU pendant 48 heures », a également mis en garde la représentante des femmes gérantes des clubs PMUB, tout en souhaitant un dialogue qui va certainement éviter cette mesure de suspension.

Au moment où nous quittons les lieux, les gérantes des clubs PMUB ont expliqué que des réponses leur seront données le vendredi 1er mars 2024.

Faso7 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page