Burkina Faso : Destruction de plus de 60 000 œufs impropres à la consommation

La Direction générale des Services vétérinaires (DGSV) en collaboration avec la Gendarmerie nationale a saisi et détruit plus de 60 000 œufs impropres à la consommation, ce mercredi 28 février 2024 à Ouagadougou.

Les œufs étaient rangés dans 144 cartons contenant chacune 14 plaquettes d’œufs. Selon le Dr Rassablaga Dominique Sawadogo, directeur général de la DGSV, ces œufs impropres à la consommation avaient pour provenance, un pays voisin du Burkina Faso. Ils ont été saisis pour non-respect de la procédure légale en la matière. Il s’agit également d’une saisie effectuée dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la grippe aviaire au Burkina Faso.

Ces plus de 60 000 œufs ont donc été détruits pour éviter l’infection des volailles du pays en cas de germe de maladie et pour ne pas impacter la santé de la population, a indiqué le Dr Rassablaga.

« Ces œufs proviennent certainement d’un pays voisin du Burkina Faso et ils sont rentrés illégalement sur le territoire national. (…) Ces œufs peuvent transporter des germes de maladie qui pourront infecter les volailles du Burkina Faso. D’autre part, n’ayant pas l’origine de cette importation, la qualité sanitaire de ces œufs et bien attenus, ces œufs pourront donc avoir un impact sur la santé de l’homme », a-t-il soutenu.

Dr Rassablaga Dominique Sawadogo, directeur général de la Direction générale des Services vétérinaires -©Faso7

Présent lors de la destruction des œufs, Dasmané Traoré, président de la Ligue des Consommateurs du Burkina, a tenu a salué le travail effectué par la Gendarmerie et la DGSV.

« Ce n’est pas la première fois que les œufs rentrent de façon frauduleuse. Si d’aventure, on a pu mettre la main sur une certaine quantité, c’est tant mieux pour la santé des consommateurs. En ce moment, nous ne pouvons que les saluer par rapport à cela », s’est-il exprimé.

Dr Rassablaga Dominique Sawadogo a invité la population à dénoncer tout cas suspect de fraude. Il a également appelé les commerçants à suivre la voie légale pour l’importation et la commercialisation des œufs au Burkina Faso en se référant à la Direction générale des Services vétérinaires.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page