Ouagadougou : Le 1er Forum International sur l’Investissement Boursier ouvre ses portes

Les dirigeants de la Société africaine d’ingénierie et d’intermédiation financière (SA2IF) ont inauguré la première édition du Forum International sur l’Investissement Boursier, ce mardi 27 février 2024 à l’hôtel Bravia à Ouagadougou. Cet événement réunit plus de 150 investisseurs et hommes d’affaires et se déroulera jusqu’à demain, 28 février 2024. Le thème retenu est « Marché financier, Digitalisation et financement des infrastructures ».

Quatre thématiques seront abordées lors de ce forum, notamment le financement des infrastructures via la bourse, la crise de liquidité au sein des pays de l’UEMOA, le financement des PME et la digitalisation.

Dans son allocution d’ouverture, Constantin Dabiré, PDG de la SA2IF, a souligné l’importance de promouvoir l’investissement boursier pour mobiliser des ressources et effectuer des placements. Il a souligné que la bourse représente un complément au financement bancaire traditionnel et offre aux investisseurs la possibilité de choisir des stratégies adaptées à leurs besoins.

« Le financement par la bourse constitue un complément du financement bancaire classique que nous connaissons tous et également une opportunité pour les investisseurs qui peuvent faire leurs choix par rapport aux stratégies qu’ils ont », a déclaré le PDG de la SA2IF.

Constantin Dabiré a également salué l’intérêt croissant pour le marché boursier en Afrique, notamment au Burkina Faso, attribuant cela aux efforts des autorités et de leurs partenaires pour sensibiliser les populations à la finance.

Le PDG de SA2IF s’exprime aux côtés de Justin Damo Baro (cravate orange) et Mamoudou Séré (en tunique noire)-©Faso7

Justin Damo Baro, ancien ministre et ancien gouverneur de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BECAO), a été désigné comme personne ressource à cette rencontre. Il s’est engagé à partager son expérience pour encourager une culture boursière chez les participants. « Lorsque je suis un opérateur économique, lorsque je me lève parce que j’ai besoin d’un financement, je fonce directement à la banque, or je ne réfléchis même pas parce que pour moi, c’est effectivement dans ma structure mentale que quand on veut l’argent, on va à la banque. C’est à cause de ça qu’on traîne un peu », a-t-il partagé.

La rencontre est parrainée par le ministre chargé des Finances, Aboubacar Nakanabo. Il a été représenté à l’ouverture des travaux par son conseiller technique, Mamoudou Séré. Ce dernier a souligné que les objectifs du forum s’inscrivent dans la dynamique du Gouvernement de la Transition pour une économie prospère, en renforçant l’efficacité du système financier à travers le marché financier. « Le marché financier offre une forte opportunité pour améliorer l’efficacité et l’efficience de notre système financier, car il prend en compte tous les aspects liés au financement des entreprises », a expliqué le Mamoudou Séré.

Compte tenu de la situation sécuritaire difficile au Burkina Faso, les organisateurs ont lancé une collecte de fonds au profit de l’effort de guerre.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page