Attaques terroristes simultanées au Burkina Faso : Les précisions du ministre délégué chargé de la sécurité

Le weekend dernier a été marqué par plusieurs attaques terroristes dans plusieurs localités du Burkina Faso. Natiaboani à l’Est, Yalka dans le Centre-Nord, Toessin au Nord et Tankoualou à l’Est, dans toutes ces localités abritant des positions des forces combattantes burkinabè, les terroristes ont tenté de semer la désolation. Invité ce 26 février 2024 sur le plateau de la télévision nationale, le ministre délégué en charge de la Sécurité, Mahamoudou Sana, a donné plus de précision sur ces attaques.

Ces différentes attaques coordonnées et simultanées ont été repoussées grâce aux forces combattantes burkinabè appuyées par les vecteurs aériens, qui ont également infligé d’énormes pertes humaines et matérielles aux terroristes, selon le ministre.

« C’est une réponse claire à l’endroit de l’ennemi, que désormais, ça serait cette réponse qui serait apportée à toute tentative d’attaque », a fait savoir le ministre délégué en charge de la sécurité.

Mahamadou Sana a également invité les populations à la sérénité et les rassurées de la prise de mesure pour renforcer ces positions toujours tenues par les forces combattantes burkinabè.

Ces attaques coordonnées et simultanée enregistrées pendant ce week-end, ne sont que l’expression de l’affaiblissement des terroristes, à en croire le ministre Sana. Selon lui, les terroristes en perte de vitesse du fait des grandes offensives lancées par l’armée burkinabè, entreprennent des actions ignobles pour masquer leur faiblesse.

« Depuis 2023, plusieurs offensives ont été menées. Des bases terroristes ont été détruites ainsi que des camps d’entraînement. Également, des actions ont été menées en termes d’assèchement de financement de l’ennemi, ainsi que le contrôle des couloirs de ravitaillement. Toutes ces actions ont permis d’affaiblir drastiquement l’ennemi. Et l’ennemi ne peut qu’entreprendre des actions lâches pour pouvoir dire qu’il est toujours présent », a soutenu le ministre.

A travers ces attaques menées en même temps dans plusieurs localités, les terroristes ont aussi pour ambition de casser la dynamique de reconquête du territoire national enclenchée par les forces combattantes burkinabè. Une ambition qui est d’office vouée à l’échec, « car désormais, le peuple burkinabè est debout et va se battre pour défendre sa patrie », a laissé entendre le ministre Sana.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page