La CEDEAO souhaite une médiation de l’ONU pour que l’AES reste dans la Communauté

Réunie en session extraordinaire le 24 févier 2024, la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO a levé les sanctions qui avaient été prises contre le Niger et la Guinée suite aux coups d’Etat dans ces pays. Par ailleurs, la Conférence s’est penchée sur le retrait des pays de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) de la CEDEAO. Lire le communiqué final en intégralité ⤵

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page