Sécurisation du site minier Essakane : L’ONASSIM outille les acteurs à Dori

L’Office national de sécurisation des sites miniers (ONASSIM) en partenariat avec la mine Essakane organise du 24 au 26 février 2024 dans l’enceinte du camp militaire de Dori, un atelier de formation et de sensibilisation destiné aux forces de défense et de sécurité (FDS)  déployées pour la sécurisation du site minier Essakane.

L’objectif de la formation vise à sensibiliser les acteurs sur la promotion des droits humains, et de contribuer au bon déroulement des activités minières. Le lancement de la formation a eu lieu en présence du Lieutenant-Colonel Bapio Bassinga, Commandant de la 4è Région Militaire et du Commandant Serge Alain Tapsoba, Directeur Général de l’ONASSIM.

L’Office national de sécurisation des sites miniers (ONASSIM) veut renforcer les capacités des FDS qui interviennent dans la sécurisation des sites miniers notamment les militaires  du 41e régiment infanterie commando (RIC) de Dori pour améliorer leurs connaissances sur le respect des droits humain, les techniques de secours et la santé-sécurité en milieu minier.

Les modules sur la spécificité et la chaine de valeur de l’industrie minière, l’orientation des forces de défense et de sécurité sur l’organisation fonctionnelle de la mine, les principes volontaires sur la sécurité et les droits de l’homme, le droit international humanitaire, les premier secours, la connaissance proprement dite sur l’Office National de Sécurisation des Sites Miniers, seront développés au cours de cette formation. Les présentations seront suivies d’échanges et de cas pratiques. Il est également prévu une remise symbolique du matériel aux Forces de Défense et de Sécurité du 41è Régiment d’Infanterie Commando de Dori.

Ces formations permettent aux personnels déployés de bien mener leurs missions de sécurisation des sites miniers.

« Nous apprécions positivement cette initiative dans le sens où ça permet à nos personnels qui sont engagés dans la sécurisation du site minier Essakane de connaître d’abord l’environnement minier dans lequel ils sont engagés et également de connaître les droits humains, les respecter dans ce cadre donc de travail et de pouvoir collaborer dans les meilleures conditions avec le personnel minier » a mentionné le Lieutenant-Colonel Bapio Bassinga. Pour le Commandant de la 4è Région Militaire, cette formation est la bienvenue car elle permettra à son personnel d’être beaucoup plus efficace dans le cadre de l’exécution des missions. Tout en saluant cette initiative, le Lieutenant-Colonel Bassinga  a souligné que : « Cette formation va permettre aux militaires de renforcer leur capacité et faciliter la sécurisation des sites miniers. Aussi, j’invite tous les participants à poser les questions sans gêne afin de faciliter la compréhension ».

L’ONASSIM a été créé en 2013 avec pour mission principale la sécurisation des sites miniers et des carrières sur toutes l’étendue du territoire national. Le DG de l’ONASSIM, le Chef de Bataillon,  Serge Alain Tapsoba a dans son discours d’ouverture souligné que l’ONASSIM entretient une bonne collaboration avec IAMGOLD ESSAKANE SA sur les questions sécuritaires.

Le Commandant Tapsoba a précisé que cette formation entre dans le cadre des prérogatives de l’Office National de Sécurisation des Sites Miniers (ONASSIM). En effet, « l’ONASSIM a connu la relecture de son décret en janvier 2023 qui lui consacre son rôle d’interlocuteur unique entre l’Etat et les sites miniers industriels » a-t-il déclaré. « L’ONASSIM entreprend chaque année des sessions de formation au profit des unités déployées sur les sites miniers. C’est ainsi  que courant l’année 2023, deux sessions de formation ont été organisées au profit des militaire du 12 RIC et du 10 RIC » a rappelé le DG de l’ONASSIM.

Correspondance particulière

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page