Chirurgie orthopédique : la SOBUCOT se penche sur la problématique des blessés de guerre

Le 5e congrès scientifique de la Société burkinabè de chirurgie orthopédique et traumatologique (SOBUCOT) s’est tenu du 22 au 23 février 2024 à l’hôpital de Tengandogo, sous le thème principal : « Traumatismes balistiques ».

Durant ces deux jours de rencontre, des chirurgiens ont présenté plus d’une centaine de communications orales. Ces présentations ont porté, entre autres, sur la prise en charge des blessés de guerre touchés par des balles ou des engins explosifs improvisés (EEI). Deux conférences ont été consacrées aux sous-thèmes « Infections en chirurgie orthopédique » et « Traumatologie du genou ». Deux autres conférences ont abordé les sujets des infections et des innovations en chirurgie.

Patrick Dakouré, président de la SOBUCOT, a expliqué que le thème principal a été choisi en fonction de la situation sécuritaire difficile qui prévaut au Burkina Faso. Cette réalité appelle à la contribution des médecins civils, selon lui. « Quand on regarde ce qui se passe depuis ces 10 dernières années, nous avons constaté avec beaucoup de peine une augmentation du nombre de blessés de guerre que nous recevons dans les hôpitaux civils. Bien sûr, nos collègues militaires les reçoivent également, mais nous civils, en recevons beaucoup dans nos hôpitaux », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il a été expliqué que la SOBUCOT, créée depuis 2013, réunit aujourd’hui une soixantaine de chirurgiens orthopédistes traumatologues sur le territoire national. « Un orthopédiste traumatologue est un chirurgien spécialisé dans le domaine de la prise en charge de l’appareil locomoteur, c’est-à-dire de la colonne vertébrale et des membres », a souligné Patrick Dakouré.

Les membres de la SOBUCOT se donnent pour mission de promouvoir leur discipline et de favoriser la collaboration sanitaire avec leurs collègues médecins. Il convient de noter ici que la SOBUCOT est membre de la Société africaine de chirurgie orthopédique et traumatologique.

Plus de 200 personnes ont pris part à cette rencontre, selon le Pr Mamoudou Sawadogo. « Nous avons des confrères de la sous-région. Certains sont venus de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Congo Brazzaville, du Gabon, du Togo et du Bénin », a-t-il indiqué.

Il est prévu que les conclusions de ce congrès soient soumises aux autorités pour un meilleur devenir de la chirurgie orthopédique et traumatologique. Bien que les congrès de la SOBUCOT aient initialement eu lieu annuellement, ses membres ont convenu qu’à partir de cette 5e édition, ils se tiendront tous les deux ans.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page